Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2015-07-22T12:45:36+02:00

Chemin faisant J 8 et J 9

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Mardi matin - J 8 - grasse matinée... lever à 5h notre auberge à Burgos n’ouvrant ses portes qu'à 6h !

Quelques photos de la ville endormie avant d'attaquer le long chemin sous le soleil.

El Arco Santa Maria, une des portes de la ville, la cathédrale sous le feu des projecteurs et la rue déserte.
El Arco Santa Maria, une des portes de la ville, la cathédrale sous le feu des projecteurs et la rue déserte.El Arco Santa Maria, une des portes de la ville, la cathédrale sous le feu des projecteurs et la rue déserte.

El Arco Santa Maria, une des portes de la ville, la cathédrale sous le feu des projecteurs et la rue déserte.

C'est en effet à partir de Burgos que commence la Meseta, haut plateau se mi désertique, paraît il glacial en hiver et, de façon certaine, torride en été.

Bref 20 km sans ombre par 35 degrés !

A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.
A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.
A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.
A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.

A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.

Arrivés à midi à notre halte du jour, Hornillos del Camino, nous avons opté pour une sieste bien méritée jusqu'à 15h30, avant de vaquer à nos occupations rituelles : lavage, courses ,repas et repérage du départ du chemin.

La température était toujours aussi étouffante et l'orage montait lentement mais sûrement.

Un vieil espagnol du cru avec lequel nous avions discuté en arrivant nous avait annoncé " una tormenta "... et "tormenta " nous avons eu, orage violent avec pluie diluvienne, éclairs et tonnerre allant avec.

15mn plus tard tout était rentré dans l'ordre et la température avait chuté de10 bons degrés. Comme si de rien n'était le soleil s’est couché juste en face de notre gîte.

Le temps pour nous, après quelques rengaines fredonnées par notre "hospitalero" sous le porche de l’eglise, d'aller nous coucher. Il est 22h.

Chemin faisant J 8 et J 9
Chemin faisant J 8 et J 9
Chemin faisant J 8 et J 9
Chemin faisant J 8 et J 9
Chemin faisant J 8 et J 9

Ce matin lever 4h30. Départ 5h30. Au programme 20 km que nous espérons pouvoir parcourir avant que la chaleur ne devienne écrasante.

Pari gagné mais il faut dire que aujourd'hui il faisait un peu moins chaud et le chemin était plus facile... Castrorejiz est face à nous.

Après midi sur la terrasse d'où je vous écris.

Quelques photos de notre chemin du jour.

Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.

Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.

Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.

Seul village sur notre route aujourd'hui, Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.

La route continue et devant nous se dressent les ruines d'un couvent du XIV ème  siècle.
La route continue et devant nous se dressent les ruines d'un couvent du XIV ème  siècle.
La route continue et devant nous se dressent les ruines d'un couvent du XIV ème  siècle.

La route continue et devant nous se dressent les ruines d'un couvent du XIV ème siècle.

La campagne environnante et enfin Castrorejiz.
La campagne environnante et enfin Castrorejiz.
La campagne environnante et enfin Castrorejiz.

La campagne environnante et enfin Castrorejiz.

Je finirai par les 2 photos insolites de ces 2 derniers jours...

Hier et aujourd'hui.
Hier et aujourd'hui.

Hier et aujourd'hui.

A demain ou pas, ce sera selon ! et merci de nous suivre.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Miss Gleni 23/07/2015 09:36

Je continue volontiers avec vous !
Merci pour ce journal de bord parfaitement illustré même de manière insolite
Merci aussi pour les coms laissés chez moi
Bisous bisousssss - Nicole

sylvie-creaetcompagnie 23/07/2015 17:38

J’essaie. J’ai trouvé cela plus simple que de faire un articleen rentrant. Ça change !
Bizzz et bonne soirée.
Sylvie

Isabelle 23/07/2015 09:26

Merci pour cette randonnée virtuelle.
Les paysages sont magnifiques. Merci pour ce partage.
Ici, nous avons un peu de fraîcheur ce matin.
bises.

sylvie-creaetcompagnie 23/07/2015 17:42

Ici la fraîcheur est de courte durée et la température du matin vers 5h30 rareme t en dessous de 20.
Bizzz et bonne soirée.
Sylvie

Claude 22/07/2015 21:25

Bonsoir Sylvie,
Vous avez vraiment un moral d'enfer. Quand je vois ces immenses étendues je me mets à votre place et je vous avoue que je me dis que ce doit être décourageant. Quel courage vous avez ! Surtout avec la fatigue que vous avez dû accumuler, permettez moi d'être admiratif.
Vos photos sont super, nous voyageons un peu avec vous au travers de toutes ces belles images. C'est un vrai plaisir, je vous l'assure.
La première photo insolite m'a bien fait rire, on dirait la porte d'un ascenseur, et puis après je me suis dit que ce sont peut être des toilettes (payantes ?). En tout cas ce n'est pas banal.
A bientôt Sylvie, continuez à nous faire voyager au travers de vos beaux articles, c'est très plaisant, je vous l'assure.
Claude

sylvie-creaetcompagnie 23/07/2015 17:50

Il s’agit bien d’une porte d’ascenseur cadenassée... ascenseur pour nulle part, juste situé à côté d’une cour de ferme ?... Peut-être des WC de campagne ?
Quant à l’autre photo, il ne reste plus que ce morceau de pignon au milieu d’un champ cultivé, plus aucune trace du reste, pas le moindre caillou ou éboulis.
L’immensité est pzrfois décourageante quand on arrive en fin d’étape, qu’il fait très chaud et que le chemin s’étire sans fin, mais ce n’est qu’un moment qu’on oubl ie vite.
Bonne soirée.
Sylvie

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog