Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2022-10-05T04:48:00+02:00

En octobre, du citron...

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Voici aujourd'hui une recette vite faite et idéale pour le tea-time...

Un cousin très très proche du Shortbread avec, bien sûr, une pointe de citron.

Je vous propose le Biscuits diamant au citron vert.

Merci Saveurs Spécial desserts 2022 pour ce délicieux biscuit.

En octobre, du citron...

Pour 30 biscuits, il vous faut :

325 g de farine
150 g de beurre demi-sel mou
90 g de beurre doux mou
100 g de sucre en poudre 
2 citrons verts

120 g de sucre Cristal

 

- Râper finement le zeste des 2 citrons séparément.
- Couper les beurres en morceaux et les fouetter avec les 100 g de sucre et un zeste.
- Ajouter la farine et bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.
- Séparer la pâte en 2 et former 2 boudins de 3 à 4 cm de diamètre.
- Filmer chacun bien serré et mettre au fridge pendant 1 heure.

 

Four préchauffé à 200°.

 

- Mélanger le 2 ème zeste et le sucre Cristal.
- Rouler chaque boudin dans le mélange et découper des médaillons de 1 cm d'épaisseur.
- Déposer sur une feuille silicone.
- Enfourner pour 12 minutes environ... ils doivent tout juste dorer sur la circonférence.
- Laisser refroidir...

En octobre, du citron...

 

Ils ont fait l'unanimité, tant chez les voisins qu'à l'atelier tricot !

A refaire sans hésitation !

A bientôt pour d'autres petites choses ! Bonne journée.

Voir les commentaires

2022-10-03T04:21:00+02:00

Légume dessert...

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Vous avez déjà eu droit à la crème brûlée petits pois, voilà la 2 ème recette tirée du livre Desserts de Légumes.

Aujourd'hui je viens vous parler d'un Fondant carottes-caramel beurre salé.

Je suis fan du Carrot-cake et je me suis dit que cette variante devait être bien bonne... 

Légume dessert...

 

Pour 8 personnes :

Pour le fondant : 310 g de carottes, 160 g de sucre, 150 g de farine, 10 g de levure chimique, 90 g de beurre                              mou, 2 oeufs.

Pour le caramel : 100 g de sucre, 40 g de beurre salé, 3 cl d'eau, 8 cl de crème fraîche liquide à température                                ambiante.

 

Four préchauffé à 180°.

 

- Gratter, laver et râper les carottes.
- Battre le sucre et le beurre.
- Ajouter les oeufs battus, la farine tamisée avec la levure.
- Mélanger puis ajouter les carottes râpées et mélanger à nouveau.
- Verser dans un moule à manqué en silicone.
- Enfourner pour 30 à 35 minutes (lame sèche).
- Démouler et laisser refroidir sur une grille.


- Verser sucre, beurre et eau dans une casserole.
- Porter à ébullition et laisser cuire entre 10 et 15 mn, jusqu'à ce que la préparation commence à dorer
- pas trop quand même sinon le caramel devient amère -
- Hors du feu ajouter petit à petit et sans cesser de remuer la crème.
- Laisser tiédir avant de napper le gâteau.

Légume dessert...

Voilà un bon gâteau de goûter ou de petit déjeuner. C'est ainsi que nous l'avons dégusté et il a été fort apprécié !

Vous pensez bien que je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin et que je vais tester d'autres desserts-légumes !

rendez-vous donc pour le prochain test !

En attendant belle journée et à bientôt.

Voir les commentaires

2022-09-29T02:30:00+02:00

Dernière journée sévillane.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

,

Trois endroits pour clôturer notre séjour à Séville.

Hier matin nous avons commencé par traverser la ville d'est en ouest pour aller jusqu'à la Basilique de la Vierge de la Esperanza Macarena.

Le quartier de la Macarena est une sorte de village dans la ville, très populaire, qui fourmille de commerces, bars et retaurants typiques mais c'est aussi un haut lieu religieux où couvents et églises sont nombreux.  

C'est surtout le quartier de la Vierge la plus vénérée de la ville. Ses fervents admirateurs sont légions et ne tarissent pas d'éloges.

Hier, pour la messe quotidienne de midi, l'église était pleine et on ne comptait pas les gens debout. 

Pour avoir vu une procession il y a 10 ans à cet endroit j'avais envie d'y retourner et de retrouver cette ambiance particulière. 

Une avalanche de fleurs blanches et la statue baroque de la Vierge parée d'un manteau blanc richement brodé et d'une couronne d'or et diamants.

La "porte" d'entrée dans le quartier, la façade de la Basilique et une bannière représentant la Vierge.
La "porte" d'entrée dans le quartier, la façade de la Basilique et une bannière représentant la Vierge.
La "porte" d'entrée dans le quartier, la façade de la Basilique et une bannière représentant la Vierge.

La "porte" d'entrée dans le quartier, la façade de la Basilique et une bannière représentant la Vierge.

 

Encore une transversale pour regagner le sud de la ville et le musée des Beaux Arts qui propose, à travers 14 salles, les différents courants picturaux espagnols du Moyen Âge au XIX ème siècle.

Vous vous doutez bien que je ne vous montrerai aucun tableau,  mais la visite vaut le détour et l'on retrouve les grands peintres espagnols avec bonheur. 

Le musée est un ancien couvent, magnifique bâtisse s'articulant autour de trois cloîtres.

Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.

L'escalier magnifique qui mène au premier étage et le plafond del'ancienne chapelle.

Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.

 

Il est plus de 14 heures qu'à d nous retrouvons la chaleur extérieure - 29° encore hier - pour continuer notre périple et la dernière découverte de la journée.

Nous traversons le Guadalquivir pour découvrir le seul quartier ancien de la ville que nous n'ayons parcouru, le Triana, autre quartier populaire, fort animé à l'heure où  nous y étions, ici c'est l'heure de la pose déjeuner jusqu'à environ 16 heures... 

C'est le quartier qui a donné  naissance à bon nombre d'artistes du monde de du flamenco et à beaucoup de toreros.

Vues du pont Isabel II. Sur la deuxième photo , la seule tout ultra moderne de Séville ! Vues du pont Isabel II. Sur la deuxième photo , la seule tout ultra moderne de Séville !
Vues du pont Isabel II. Sur la deuxième photo , la seule tout ultra moderne de Séville !
Vues du pont Isabel II. Sur la deuxième photo , la seule tout ultra moderne de Séville ! Vues du pont Isabel II. Sur la deuxième photo , la seule tout ultra moderne de Séville !

Vues du pont Isabel II. Sur la deuxième photo , la seule tout ultra moderne de Séville !

 

Au bout du pont, l'église San Jacinto... 

Dernière journée sévillane.

 

Des maisons dans le plus pur style sévillan, balcons fermés ouvragés.

Détail du balcon sur la photo 3 avec le dessous du balcon en azulejos et, en place depuis la semaine sainte, la palme tressée à cette occasion.
Détail du balcon sur la photo 3 avec le dessous du balcon en azulejos et, en place depuis la semaine sainte, la palme tressée à cette occasion.
Détail du balcon sur la photo 3 avec le dessous du balcon en azulejos et, en place depuis la semaine sainte, la palme tressée à cette occasion.

Détail du balcon sur la photo 3 avec le dessous du balcon en azulejos et, en place depuis la semaine sainte, la palme tressée à cette occasion.

 

Au fil des rues...

Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.

 

Pour finir un pêle mêle de rues, patios, églises ou maisons rencontrés hier... au fil des quartiers traversés.

Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.
Dernière journée sévillane.

 

Tout à l'heure nous reprenons la route vers Badajoz, tout près de la frontière portugaise. Nous rentrerons en Extrémadoure. D'autres découvertes sans doute après la large parenthèse andalouse.

Je vous dirai.

En attendant passez une belle journée. A bientôt.

Voir les commentaires

2022-09-27T19:30:00+02:00

Balade, visite et balade.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Article commencé lundi soir... interrompu... tablette déchargée en un temps record... seulement rechargée à 45% en 24 heures...

Nous sommes mardi soir et je retente !

 

Lundi donc, nous nous sommes contentés d'une seule visite parce que nous pensions que ce serait suffisant et bien nous en a pris, car nous avons arpenté l'Alcazar royal et ses jardins pendant près de trois heures.

Nous avons commencé la journée par une mise en jambes en allant jeter un coup d'oeil au Métropol Parasol ou  Champignons de Sévillle, gigantesque structure métallique inaugurée en 2011, après 6 ans de travaux, à quelques centaines de mètres de la cathédrale. L'ensemble mesure 28,5 de haut sur 150 de long et 75 au plus large.

Tout autour de jolis immeubles...

Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.

 

Puis l'Alcazar pour une jolie visite dedans-dehors.

Un petit air d'Alhambra pour ce joli palais, le plus ancien d'Europe et aussi le plus visité de la ville.

De ses origines musulmanes il conserve sa muraille et un très beau patio. Il offre un mélange de styles, gothique,mudejar, renaissance, baroque, rococo qui, malgré leurs différences fondamentales donnent à ce palais une belle harmonie.

Les jardins,  quoique peu fleuris actuellement, sont magnifiques et bien verts.

Muraille, la porte d'entrée et celle par laquelle nous sommes sortis.
Muraille, la porte d'entrée et celle par laquelle nous sommes sortis.
Muraille, la porte d'entrée et celle par laquelle nous sommes sortis.
Muraille, la porte d'entrée et celle par laquelle nous sommes sortis.

Muraille, la porte d'entrée et celle par laquelle nous sommes sortis.

La jolie façade vue dès l'entrée dans la première cour.
La jolie façade vue dès l'entrée dans la première cour.
La jolie façade vue dès l'entrée dans la première cour.

La jolie façade vue dès l'entrée dans la première cour.

De la dentelle de plâtre.
De la dentelle de plâtre.
De la dentelle de plâtre.

De la dentelle de plâtre.

Deux magnifiques plafonds.
Deux magnifiques plafonds.
Deux magnifiques plafonds.

Deux magnifiques plafonds.

A travers les grilles...
A travers les grilles...
A travers les grilles...

A travers les grilles...

De beaux murs et un peu d'eau...De beaux murs et un peu d'eau...
De beaux murs et un peu d'eau...De beaux murs et un peu d'eau...
De beaux murs et un peu d'eau...De beaux murs et un peu d'eau...

De beaux murs et un peu d'eau...

 

La visite se termine par les jardins dont voici un aperçu.

Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.

 

Quelques jolies maisons pour finir...

Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.

 

des rues étroites...

Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.

 

et deux jolis patios.

Balade, visite et balade.
Balade, visite et balade.

 

Je vous montrerai la journée d'aujourd'hui un peu plus tard,  les photos ayant été prises avec l'appareil, il m'est impossible de les utiliser pour l'instant...

Demain est un autre jour ! Nous verrons si Dame Tablette se montre coopérative pour notre dernier jour à Séville !

En attendant passez une belle soirée et à bientôt.

Voir les commentaires

2022-09-26T05:40:00+02:00

Samedi off, dimanche on !

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

 

Ce n'était pas moi qui étais off mais ma tablette... qui s'est à nouveau déchargée pendant  la nuit et a mis presque 24 heures à reprendre du poil de la bête !

Les quelques photos prises hier l'ont été avec mon téléphone... donc je ne peux pas vous les montrer pour l'instant.

Aujourd'hui, après quelques ratés à l'allumage, les photos sont dans la boîte.

 

Nous sommes à Séville depuis samedi après midi et ce matin nous avons pris le bus pour passer la journée d'hier à découvrir ou redécouvrir les richesses de la ville.

 

 

Premier monument imposant, la Plaza de España,  construite à la gloire de Fernando et Isabel la Católica. En forme d'hémicyycle, flanquée d'une tour de 80 mètres à chacune de ses extrémités, elle compte aussi 4 ponts en azulejos et de multiples colonettes.

Trop grande pour la photographier en une seule fois, elle était hier truffée de projecteurs et autres installations audiovisuelles ainsi que d'une tribune... spectacle la veille à l'occasion des fêtes de la San Miguel... si bien que je vous la montre en morceaux.les trois dernières photos ont été prises à l'arrière du bâtiment.

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

 

De ce quartier situé à l'est de Séville nous suivons les méandres du Guadalquivir pour atteindre le quartier de l'Université riche de monuments et de belles façades.

Première découverte à l'angle d'une grande avenue, el Costurero de la Reine,  construction d'influence néo-mudejar consacrée à l'exposition universelle de 1929... fermée le dimanche !

Seulement une photo de la façade et de l'arrière à travers les grilles.

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

 

Nous longeons ensuite un mur d'enceinte surplombé de céramiques avant tout de découvrirle Palacio San Telmo, école de navigation au XVII ème siècle, il est maintenant le siège de la Junta de Andalucía.

Immense, au portail de style baroque très chargé, il n'est visible que de l'extérieur.

Le parvis est le domaine des groupes de visiteurs à vélo, des fans de rôles, et est aussi prisé pour les photos de mariage...

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

 

On continue la balade avec le plus bel hôtel d'Andalousie construit à l'occasion de l'exposition universelle de 1929, le Palace Alfonse XIII.

Nous nous sommes contentes d'admirer l'extérieur et du bas des marches le hall d'entrée.

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

 

La balade continue avec le bâtiment de l'Université de Séville, emmailloté pour réfection, deuxième plus vaste édifice d'Espagne, ancienne manufacture de tabac... visible del'extérieur seulement !

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

 

Quelques beaux immeubles avant de continuer la balade.

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

P

La Torre delOro, elle doit son nom à ses murs qui étaient recouverts d'azulejos dorés. Elle renfermait alors les richesses venues d'Inde.

Actuellement c'est le Musée naval.

Samedi off, dimanche on !

 

Une belle façade,  une belle entrée.

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

 

Nous arrivons devant un autre monument majeur de Séville, la Plaza de Toros de la Maestranza. 

Je n'ai jamais assisté à une corrida et ne suis pas du tout attirée par ce spectacle mais la visite est à faire.

L'enceinte peut accueillir 18 000 spectateurs, les places les plus chères sont celles situées au plus près de l'arène et à l'ombre. 

A voir aussi une très belle exposition de peintures consacrée à l'art de la tauromachie et des costumes et affiches magnifiques.

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

 

La balade continue... de nouvelles façades...

Samedi off, dimanche on !Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !Samedi off, dimanche on !

Une jolie découverte au bout d'un passage sombre, un ancien collège qui abrite maintenant des habitations et de petites boutiques au rez de chaussée.

Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !
Samedi off, dimanche on !

 

Je vous quitte avec une partie de la muraille de l'Alcazar... c'est la visite du jour... et je vous donne rendez vous, si tout va bien, demain.

Passez une belle journée.

Samedi off, dimanche on !

Voir les commentaires

2022-09-24T05:30:00+02:00

Balade à 4 à Cadiz.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Nous avons retrouvé la côte atlantique en arrivant à Cadiz.

Pour y être déjà allée une fois j'avais le souvenir d'une petite ville moins riche architecturalement parlant et moins fleurie que celles que nous avons traversées précédemment.

Impression confirmée mais jolie balade quand même.

Ceci dit vous aurez beaucoup moins de photos aujourd'hui car nous avons fait la connaissance d'un couple de Français itinérants - comme nous -, originaire de Touraine, habitant près de Bourgueil ( les Angevins sauront situer ), avons sympathisé et passé l'après midi de jeudi et une partie de la journée d'hier ensemble... j'ai donc beaucoup plus bavardé et moins pris de photos... mais nous avons passé des moments fort agréables... et c'est bien là le principal !

 

Cadiz donc que nous rejoint en train, étant stationnés dans une ville voisine.

Une particularité de la Renfe espagnole, SNCF française, vous payez moins cher en prenant vos billets au guichet que les prix donnés sur internet, une mini carte avec QR code vous sert pour l'aller et le retour et vous pouvez revenir quand vous voulez, train plus tôt ou plus tard...et le train peut aussi partir plus tôt que prévu... du jamais vu en France, vous en conviendrez  !

 

Les quelques photos rapportées de notre balade donc.

Premier contact avec la place San Juan de Dios, très animée en début de soirée, où siège l'Ayntamiento, la mairie.

Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.

Passage par la cathédrale, imposante comme c'est le plus souvent le cas en Espagne.

Balade à 4 à Cadiz.

 

Là aussi des vestiges de la civilisation mudejar avec une jolie porte.

Balade à 4 à Cadiz.

Et, pêle-mêle, un pignon d'église et son clocher, une rue très étroite et un peu sombre, il était presque 19h30 et le soleil avait déserté l'endroit, une autre église coincée entre deux maisons, deux jolis immeubles enfin et une magnifique toiture et une cheminée non moins jolie.

Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.

 

Après une sangria bien méritée nous avons repris le dernier train... 22h15, pour rejoindre, après une demi-heure de trajet et un peu de marche,  notre maison roulante. Clap de fin pour cette journée bien occupée.

Hier matin nous avions convenu de nous retrouver pour visiter El Puerto de Santa Maria,  la petite ville où nous étions stationnés.

Quelques jolis bâtiments,  des arènes superbes et imposantes, des rues tristounette,  de jolies places et quelques patios fort accueillants.

Certaines portes sur la rue sont ouvertes et permettent, en franchissant le seuil,  de profiter de jolies choses.

Notre matinée s'est terminée vers 15h  par un repas tapas avant que chacun ne reprenne la route... Belle rencontre et promesse de se revoir en Anjou ou en Pays Basque.

 

Premier patio du jour, celui de la mairie.

Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.

La façade de la basilique et deux jolies maisons voisines.

Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.

 

La Plaza de Toros, imposante pour une petite ville, rien que 59 portes d'entrée, mais nous sommes en Andalousie et la culture taurine est forte, arènes en excellent état bien que datant de 1880.

Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.

 

Les patios du jour...

Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.
Balade à 4 à Cadiz.

 

Ma tablette s'étant presque complètement déchargée le temps de rédiger  cet article, je vous laisse pour aujourd'hui et vous dis à demain si tout va bien.

Passez une belle journée. 

 

Je m'arrête

Voir les commentaires

2022-09-23T07:45:00+02:00

Nous remontons tranquillement...

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Après avoir découvert Vejer de la Frontera de nuit, je vous propose aujourd'hui de la découvrir de jour sous le soleil toujours présent.

Hier matin nous avons donc arpenté ruelles et places lors d'une jolie balade découverte.

Une vue d'ensemble de la ville perchée.

Une vue d'ensemble de la ville perchée.

 

La vieille ville étant ceinte de murailles il y a encore quelques jolies portes.

Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...

 

Des rues étroites, des fenêtres et portes aux grilles ouvragées.

Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...

 

Quelques belles entrées ou patios ombragés.

Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...

 

La très belle place d'Espagne...

Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...Nous remontons tranquillement...

 

Et pour terminer une belle demeure sur la place... entrée, tapis au balcon...

Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...
Nous remontons tranquillement...

 

C'est là que se termine la visite du jour.

Je vous retrouve demain à Cadiz si tout va bien.

Passez une belle journée et à bientôt.

Voir les commentaires

2022-09-22T05:45:00+02:00

Tablette capricieuse...

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Mauvaise surprise hier matin... ma tablette branchée pour complétée la charge... était complètement déchargée... pas d'article donc pour lui laisser un peu de temps pour se refaire une santé afin que je puisse prendre quelques photos !

Aujourd'hui ce sera donc du 2 en 1 !

 

Lundi je vous avais dit que nous verrions la vie en bleu et ce fut le cas mardi matin puisque nous avons découvert Júzcar, dans la montagne non loin de Malaga, village perché qui faisait partie des villages blancs d'Andalousie avant tout d'être investi par l'équipe de tournage du premier film des Pitufos en 2011...

Entendez par Pitufos les...

Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...

 

Le village a donc été repeint en bleu pour l'occasion et, depuis, a ajouté jeu de piste, devinettes, graffiti et autres petits hommes bleus à droite et à gauche, attirant malgré sa situation un peu loin de tout les touristes et les familles.

Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...

 

Maisons et rues maintenant avant de continuer la route.

Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...

0

Dernier coup d'oeil sur Júzcar avant de reprendre les routes de montagne, d'apercevoir d'autres villages blancs perchés et d'arriver à Casarés où nous étions censés pouvoir observer des aigles... sans doute pas à la bonne heure ! en Espagne entre 14h30 et 17h30... rien ne se passe ! Bref  nous n'en avons pas vu un seul  !

Adieu Júzcar, bonjour Alpendeire.
Adieu Júzcar, bonjour Alpendeire.

Adieu Júzcar, bonjour Alpendeire.

 

Notre environnement du jour... en roulant !

Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...

 

Et Casarés sur son éperon rocheux... sans les aigles !

Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...

 

Dernière étape de la journée Estepona, cité balnéaire, le front de mer, la plage, et à l'arrière les petites rues décorées de pots en céramique aux couleurs variées selon les rues.

 

Balade en front de mer pour admirer le coucher de soleil.

Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...

 

Et dîner de sardines grillées dans un Chiringuito, les pieds dans le sable, bar-restaurant dont la spécialité est de faire cuire poissons ou fruits de mer sur des braises. 

Particularité, pas de barbecue, pas foyer, mais une barque remplie de sable sur lequel le feu est entretenu. 

Spécialité de la région de Málaga.

Nos sardines et une autre barque dans un autre chiringuito.
Nos sardines et une autre barque dans un autre chiringuito.

Nos sardines et une autre barque dans un autre chiringuito.

Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...

 

Nous avons continué hier notre périple.

Pas d'arrêt à Algésiras ni à Gibraltar mais nous avons fait une pause à Tarifa, la pointe extrême sud de l'Espagne, pas l'endroit où je passerais des vacances maisune vieille ville aux influences arabo-andalouses et de jolies plages...

Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...

 

La plage... ça se mérite !

Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...

 

On  croit qu'on y est mais il y a encore du chemin dans le sable chaud...

Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...

A 10 kms aprèsTarifa, les plages se succèdent, beaucoup de pratiquants de kite-surfing, la région est très ventée.

Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...

 

Pas de possibilité de rester là pour la nuit, nous poussons jusqu'à Vejer de la Frontière,  première étape de la remontée vers Cadiz.

Quelques photos de nuit... prises hier soir donc, avant de découvrir la vieille ville de jour !

Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...
Tablette capricieuse...Tablette capricieuse...

 

Il me reste à vous souhaiter une belle journée et à vous dire à bientôt.

Voir les commentaires

2022-09-20T02:20:00+02:00

Deux lieux, deux ambiances.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Dimanche soir nous avons atteint la côte un peu avant Malaga où nous avions prévu de nous arrêter... mais aucun endroit pour stationner notre maison roulante, sinon très très loin du centre ville !

Malaga sera donc pour une autre fois ! et nous avons mis le cap sur Mijas, aussi connu sous le nom de village des ânes.

Nom adapté puisque, scellés ou attelés ils attendent - à l'ombre - ou sillonnent la ville pour promener les touristes... et ils sont nombreux.

Ils ont même un congénère statufié... vous remarquerez les petites marches qui servent... devinez... à aider les touristes à grimper et poser pour une photo souvenir et, croyez-moi, il faut attendre son tour... Je me suis juste contentée de le prendre seul !

Désolée pour la voiture en premier plan... jen'ai vu que les carrioles !
Désolée pour la voiture en premier plan... jen'ai vu que les carrioles !
Désolée pour la voiture en premier plan... jen'ai vu que les carrioles !
Désolée pour la voiture en premier plan... jen'ai vu que les carrioles !

Désolée pour la voiture en premier plan... jen'ai vu que les carrioles !

 

Mijas c'est aussi un  joli village blanc accroché à la colline, de petites rues en pente très fleuries grâce aux nombreux pots en céramique qui égaient  les murs.

On n'oublie pas les rues commerçantes, beaucoup de cuir et de céramique, et les nombreux restaurants et bars.

Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !
Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !

Les rues en pente... et on n'oublie pas les marches !

Les rues commerçantes décorées et parfois tendues de toiles pour apporter un peu d'ombre ! Hier il faisait 34° !
Les rues commerçantes décorées et parfois tendues de toiles pour apporter un peu d'ombre ! Hier il faisait 34° !
Les rues commerçantes décorées et parfois tendues de toiles pour apporter un peu d'ombre ! Hier il faisait 34° !
Les rues commerçantes décorées et parfois tendues de toiles pour apporter un peu d'ombre ! Hier il faisait 34° !
Les rues commerçantes décorées et parfois tendues de toiles pour apporter un peu d'ombre ! Hier il faisait 34° !

Les rues commerçantes décorées et parfois tendues de toiles pour apporter un peu d'ombre ! Hier il faisait 34° !

 

Nous avons visité une maison musée qui propose une reconstitution des divers travaux exercés dans les collines alentours au début du XX ème siècle avec les outils et machines utilisés. Les oliviers ( pour les olives et l'huile), la vigne( pour le vin), le blé (pour le pain),  les raisins (pour les gros raisins secs), l'extraction de la pierre (pour la chaux) étaient les principales activités qui permettaient aux familles de vivre. S'ajoutait aussi le travail du bois et la vannerie.

Je n'ai pas pris beaucoup de photos par manque de luminosité... 2 dans la cuisine dont une floue !!! et le patio sous toutes les coutures !

Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.Deux lieux, deux ambiances.Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.Deux lieux, deux ambiances.

 

On finit par un pêle-mêle : une entrée bien fleurie, des céramiques en attente de touristes, une courette, un bel escalier, de jolies plaques... nous sommes allés au mirador mais pas à l'ermitage ! et enfin on finit avec quelques fleurs !

Deux lieux, deux ambiances.Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.Deux lieux, deux ambiances.Deux lieux, deux ambiances.

 

Hier après midi nous étions à Ronda.

Située à peine à 50 kms de la côte elle culmine à 460 mètres et est scindée en deux parties par une profonde faille.

Un pont impressionnant sépare la ville nouvelle de la vieille ville située sur un éperon rocheux.

Voilà un aperçu de ce que nous avons vu. Dans le ravin coule normalement le Tage.

Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.

 

Une fois contournée la faille et avant de franchir le pont un coup d'oeil derrière nous.

Deux lieux, deux ambiances.

 

Quelques vues de la vieille ville...

Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.

 

Retour par les arènes... vues de l'extérieur ! Il est déjà 20 heures, heure de fermeture !

Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.

 

Un dernier coup d'oeil au paysage qui s'offre à nous. Ce n'est pas un panoramique... mais vous faites comme si...

Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.
Deux lieux, deux ambiances.

 

N'hésitez pas à cliquer sur les photos !

Je vous retrouve demain si tout va bien... pour voir la vie en bleu !

Passez une belle journée.

Voir les commentaires

2022-09-19T07:40:00+02:00

Dimanche découverte.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

En quittant Grenade nous avons décidé de faire une incursion dans l'Alpujarra, située sur le versant sud de la Sierra Nevada.

Routes sinueuses, région accidentée, cultures en terrasses sur les flancs escarpés des vallées.

Villages blancs aux rues étroites, les maisons chaulées souvent cubiques ont des toits terrasse.

On passe de 650 mètres d'altitude à 1430 mètres.

Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.
Dimanche découverte.

 

Pour terminer un peu de fraîcheur avec ce joli jardin dans le village de Lanjáron...

Dimanche découverte.

 

Et un peu douceur pour les papilles dans une bodega... au menu tapas...

Dimanche découverte.

 

Aujourd'hui départ imminent pour... d'autres jolies découvertes.

Rendez-vous demain si tout va bien.

Passez une belle journée.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog