Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

escapades

2015-07-23T15:19:58+02:00

Chemin faisant J 10

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Dixième jour de marche donc... Horaires inchangés, 4h30, 5h25, lever, départ.

Soleil et chaleur annoncés, pas d’erreur. A cette heure-ci, il doit encore faire 36 degrés !

Avant de vous faire un petit résumé de notre journée, voilà quelques photos prises hier de la terrasse de notre gîte.

L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.
L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.
L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.
L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.

L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.

Nous avons attaqué la journée par environ 2 kms de faux plat carrossable heureusement car la lampe frontale n’a qu’un champ d’action assez réduit !

A 6h nous attaquions la grosse montée du jour avec un dénivelé positif de 12% pendant 1 km 2.

Ce n'était qu’une petite partie des 20 kmsqui nous attendaient.

6h et 6h156h et 6h15

6h et 6h15

Après une demi-heure de montée nous étions à 900m et un petit vent frisquet nous attendait.

S’installait au sommet un marchand ambulant proposant jus d’orange frais et autres reconstituants pour les pèlerins partis sans déjeuner et que cette montée rude avait un peu éprouvés.

Nous avons aussi été accueillis par les aboiements d’un chien qui, avec son maître, avait passé la nuit sous le petit abri constitué de 3 murs de pierres et d’un toit de vieilles tuiles. Il attendait certainement le signal du départ !

Qui dit montée dit immanquablement descente... La photo est floue mais tant pis !

Vous voyez bien, la pente annoncée est de 18% pendant 350m !

D'avant nous le chemin plonge.

Chemin faisant J 10
Chemin faisant J 10

Quelques minutes plus tard, après m’être retournée plusieurs fois pour ne pas louper le lever de notre ennemi du moment, voilà ce qui nous est apparu.

Il est 7h.
Il est 7h.

Il est 7h.

La seule vraie pause de la matinée près d’un joli pont, el Pente Fitero, enjambant El rio Pisuerga. Un peu de fraîcheur et beaucoup de verdure au milieu de l’immensité des champs et des pierriers.

Chemin faisant J 10Chemin faisant J 10

Pour finir 3 photos, des champs arrosés et ce qui est notre quotidien actuellement.

Pas de photo de Boadilla del Camino, notre halte du jour... plus envie de faire des photos, trop chaud, trop loin... nous avons commencé à voir le village à 5kms avant d’y arriver et la dernière heure de marche a été d’autant plus éprouvante que j’avais envie de dormir, la nuit dernière ayant été fort mauvaise et fort courte.

Nous partagions notre petite chambre avec une Française, un Espagnol, 8 Italiens et 4 Coréens.

Ces derniers ont pour particularité de rentrer à 22h15 pour une extinction des feux à 22h. Donc si vous n’avez pas eu la chance de vous endormir avant qu’ils ne farfouillent dans leurs sacs, aillent remplir leurs bouteilles d’eau, retournent aux sanitaires... tout ceci avec bruit traînant de tongs, vous attendez patiemment que ça s’arrête ! La dernière s’est couchée à 23h45 après avoir fait son lit !

Bref ce matin le lever était difficile et la sieste de cet am la bienvenue.

Le programme n’est pas chargé, rien à faire ni à voir ici... et même pas le moindre petit boui-boui pour faire nos courses. Juste une camionnette de boulangerie : nous avons acheté 2 baguettes, une boîte de sardines et un paquet de gâteaux... Menu pour ce soir avec une boîte de lentilles à la Riojana. Menu pèlerin d’antan !

Chemin faisant J 10
Chemin faisant J 10Chemin faisant J 10

La photo insolite n’est pas du jour mais de lundi am. L’âne et son maître dans le centre urbain de Burgos. Il est 17h30 et il continue sa route, encore 7 km avant de pouvoir retrouver un peu de verdure pour s’étendre et brouter.

En attendant il n’est pas le moins remarqué et l’on se presse pour être pris en photo à côté de lui.

Chemin faisant J 10

Enfin, quelques statues implantées ça et là dans le centre de Burgos.

L’une d’entre elles vient d’ailleurs, d’un village traversé un matin très tôt ! L’intruse en quelque sorte.

Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.

Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale, un pèlerin en route pour Santiago.

Je vous souhaite une belle soirée et vous dis à demain peut-être.

Voir les commentaires

2015-07-22T12:45:36+02:00

Chemin faisant J 8 et J 9

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Mardi matin - J 8 - grasse matinée... lever à 5h notre auberge à Burgos n’ouvrant ses portes qu'à 6h !

Quelques photos de la ville endormie avant d'attaquer le long chemin sous le soleil.

El Arco Santa Maria, une des portes de la ville, la cathédrale sous le feu des projecteurs et la rue déserte.
El Arco Santa Maria, une des portes de la ville, la cathédrale sous le feu des projecteurs et la rue déserte.El Arco Santa Maria, une des portes de la ville, la cathédrale sous le feu des projecteurs et la rue déserte.

El Arco Santa Maria, une des portes de la ville, la cathédrale sous le feu des projecteurs et la rue déserte.

C'est en effet à partir de Burgos que commence la Meseta, haut plateau se mi désertique, paraît il glacial en hiver et, de façon certaine, torride en été.

Bref 20 km sans ombre par 35 degrés !

A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.
A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.
A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.
A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.

A perte de vue des champs, des pierres et le chemin foulé par des milliers de pieds... Voyez le petit homme qui chemine et grâce auquel vous pouvez voir ces photos : c'est mon porteur personnel de tablette, avec petit sac à dos accroché sur le 40l de survie, ce qui me permet de prendre la tablette quand je le veux.

Arrivés à midi à notre halte du jour, Hornillos del Camino, nous avons opté pour une sieste bien méritée jusqu'à 15h30, avant de vaquer à nos occupations rituelles : lavage, courses ,repas et repérage du départ du chemin.

La température était toujours aussi étouffante et l'orage montait lentement mais sûrement.

Un vieil espagnol du cru avec lequel nous avions discuté en arrivant nous avait annoncé " una tormenta "... et "tormenta " nous avons eu, orage violent avec pluie diluvienne, éclairs et tonnerre allant avec.

15mn plus tard tout était rentré dans l'ordre et la température avait chuté de10 bons degrés. Comme si de rien n'était le soleil s’est couché juste en face de notre gîte.

Le temps pour nous, après quelques rengaines fredonnées par notre "hospitalero" sous le porche de l’eglise, d'aller nous coucher. Il est 22h.

Chemin faisant J 8 et J 9
Chemin faisant J 8 et J 9
Chemin faisant J 8 et J 9
Chemin faisant J 8 et J 9
Chemin faisant J 8 et J 9

Ce matin lever 4h30. Départ 5h30. Au programme 20 km que nous espérons pouvoir parcourir avant que la chaleur ne devienne écrasante.

Pari gagné mais il faut dire que aujourd'hui il faisait un peu moins chaud et le chemin était plus facile... Castrorejiz est face à nous.

Après midi sur la terrasse d'où je vous écris.

Quelques photos de notre chemin du jour.

Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.
Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.

Le ciel dans tous ses états ente 6 et 8 ce matin.

Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.
Seul village sur notre route aujourd'hui,  Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.

Seul village sur notre route aujourd'hui, Hontanas, où nous accueille un minuscule ermitage.

La route continue et devant nous se dressent les ruines d'un couvent du XIV ème  siècle.
La route continue et devant nous se dressent les ruines d'un couvent du XIV ème  siècle.
La route continue et devant nous se dressent les ruines d'un couvent du XIV ème  siècle.

La route continue et devant nous se dressent les ruines d'un couvent du XIV ème siècle.

La campagne environnante et enfin Castrorejiz.
La campagne environnante et enfin Castrorejiz.
La campagne environnante et enfin Castrorejiz.

La campagne environnante et enfin Castrorejiz.

Je finirai par les 2 photos insolites de ces 2 derniers jours...

Hier et aujourd'hui.
Hier et aujourd'hui.

Hier et aujourd'hui.

A demain ou pas, ce sera selon ! et merci de nous suivre.

Voir les commentaires

2015-07-20T14:42:27+02:00

Chemin faisant J 6 et J 7

Publié par sylvie-creaetcompagnie

N'ayant pas eu de mes nouvelles vous n'êtes pas sans vous douter que la technologie moderne n'avait pas encore attesEint le village où nous étions hier...

Avant de vous parler d’hier, en images la petite église de Villafranca Montes de Oca, des femmes du village qui disputent une partie pelota oca, jeu local qui consiste à lancer une grosse boule en bois dans 9 quilles placées devant la joueuse, la boule devant en renverser bien sûr le maximum et atteindre ensuite une dixième quille située plus loin... Physique pour des joueuses ayant entre 70 et 80 ans. Deux équipes de 7 et une préposée au marquage des points.

Beaucoup de sérieux et de rires aussi... et pas un homme à l’horizon !

Une dernière photo avant l'extinction des feux à 22h : la vue sur la campagne environnante de la fenêtre de notre dortoir.

Chemin faisant J 6 et J 7Chemin faisant J 6 et J 7
Chemin faisant J 6 et J 7

Un résumé donc de notre journée d'hier... et que personne ne vienne me dire que le dimanche est le repos du marcheur !

Lever 4h10, départ 5h05, petit déjeuner pris, sandwiches faits, lampe frontale en position.

Le départ du chemin repéré la veille nous disait bien que ça allait grimper sec des le départ et pendant environ 6 kms...

On ne nous avait pas menti !

Le lever du soleil sur la première  partie arborée depuis 5 jours... quelques éoliennes dans une trouée de forêt.
Le lever du soleil sur la première  partie arborée depuis 5 jours... quelques éoliennes dans une trouée de forêt.Le lever du soleil sur la première  partie arborée depuis 5 jours... quelques éoliennes dans une trouée de forêt.

Le lever du soleil sur la première partie arborée depuis 5 jours... quelques éoliennes dans une trouée de forêt.

Vers 10h le sanctuaire de San Juan de orteil et sa très belle porte.
Vers 10h le sanctuaire de San Juan de orteil et sa très belle porte.

Vers 10h le sanctuaire de San Juan de orteil et sa très belle porte.

Nous avançons, il fait déjà chaud... seulement 32 !

Atapuerca nous attend.

Les premiers champs de tournesols, les interminables zones céréaliers.
Les premiers champs de tournesols, les interminables zones céréaliers.

Les premiers champs de tournesols, les interminables zones céréaliers.

Le auberge sera rustique soir, une ancienne grange... avec poutres !... d'origine.

Sur le mur extérieur un pèlerin... sculpté et alentour des champs à perte de vue,des chevaux, un étang, et en prime le calme absolu.

Après midi repos et échanges hispano-italiano-anglo-français.

Coucher 22h.

Chemin faisant J 6 et J 7
Chemin faisant J 6 et J 7Chemin faisant J 6 et J 7

J'allais oublier de vous montrer la curiosité du jour... un âne voyageur et son maître venant de la région de Tarbes. Une première pour l'âne, un 2 ème chemin pour le maître... Le second s'adaptant aux desiderate du premier ! École de patience !

Chemin faisant J 6 et J 7Chemin faisant J 6 et J 7
Chemin faisant J 6 et J 7

Ce matin départ sur les chapeaux de roues à 5h20.

Nous avons une compagne de route... une pèlerine sans lampe frontale qui attend les premiers à partir pour la guider dans les cailloux et la pierraille.

Rythme beaucoup plus soutenu qu’habituellement et montée continuelle pendant une heure.

Moment d'échange aussi avant de se séparer.

J'ai quand même pensé à vous et ai pris quelques clichés du lever de soleil -je ne m'en lasse pas-

Une première vue partielle de la cathédrale de Burgos, le très beau kiosque du paseo Espolon, la place d'Espagne et ses jolies façades.

Chemin faisant J 6 et J 7
Chemin faisant J 6 et J 7
Chemin faisant J 6 et J 7
Chemin faisant J 6 et J 7
Chemin faisant J 6 et J 7
Chemin faisant J 6 et J 7
Après l'effort le réconfort ! Ce midi tapas à Burgos... pour mieux marcher demain !

Après l'effort le réconfort ! Ce midi tapas à Burgos... pour mieux marcher demain !

Voir les commentaires

2015-07-18T16:17:05+02:00

chemin faisant J 4 et J 5

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Je vous avais laissés jeudi soir à Santo Domingo de la Calzada.

Hier pas de wifi, nous avions élu domicile dans une auberge au milieu des champs... calme, petit nombre de pèlerins, jardin. Au programme sieste, lecture, dîner, coucher comme les poules !

Nous étions à 1km de Villamayor dont nous n'avons vu que les rues noires ce matin.

Vendredi matin 5h30 sonnaient à la Cathédrale nous étions dans la rue devant le gîte déjà en mode réveil.

chemin faisant J 4 et J 5

La Calle Mayor vide à la lueur des lanternes et à la sortie de la ville, sur le bord de la route une jolie petite chapelle, éclairée.

Ensuite nous nous enfonçons dans la nuit toutes lampes allumées... vers un autre jour.

chemin faisant J 4 et J 5
chemin faisant J 4 et J 5
chemin faisant J 4 et J 5

Tablette juste reprise pour vous montrer le lever du soleil et un aperçu du paysage. Plus de vignes, la Rioja se termine et nous rentrons en Castille et Leon - lire Léonne -.

Ce sont maintenant des champs à perte de vue et toujours pas d'ombre ! De jolis ciels, des monts dans la brume de chaleur.

chemin faisant J 4 et J 5
chemin faisant J 4 et J 5
chemin faisant J 4 et J 5
chemin faisant J 4 et J 5

Ce matin départ à 5h... de mieux en mieux !

Derrière nous au loin, des éclairs et un ciel magnifique.

chemin faisant J 4 et J 5

6 kms plus loin le jour est levé et nous découvrons à Belorado cette jolie église où les cigognes ont élu domicile.

chemin faisant J 4 et J 5

Enfin dernière photo avant une montée sans fin, un joli petit ermitage qui semblait imbriqué dans les roches environnantes.

chemin faisant J 4 et J 5

Villafranca Montes de Oca est en vue. Aujourd’hui nous sommes les premiers arrivés : pas facile de faire la sieste, même à midi quand la maison se remplit et le défilé incessant des arrivant se prolonge.

A l'heure où je vous écris certains arrivent encore, sans doute ont ils fait plus de kms que nous qui nous sommes contentés, hier et aujourd'hui, de 18 et 18... Certains font le double !

Je vous laisse, courses obligent pour acheter nos pâtes quotidiennes...

Restez à l'ombre et à demain peut être!

Voir les commentaires

2015-07-16T16:01:11+02:00

Chemin faisant J 2 et J 3

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Aujourd’hui ce sera du 2 en 1... la zone Wifi hier étant un peu capricieuse.

Pour commencer quelques photos prises tard dans la soirée à Navarrete.

Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3

Je vous avais quittés à Navarrete et c’est donc de là que nous avons repris la "route" hier matin.

A 5h45 ça donnait ça.

Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3

Puis un peu plus tard, le ciel qui rosit et le soleil qui entre en fonction.

Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3

Et soudain après une montée entre les vignes, une vue sur la vallée où se nichent plusieurs gros bourgs, dont celui où nous ferons étape ce soir, Najera.

Chemin faisant J 2 et J 3

Au détour du chemin... quelques mots écrits sans doute par un pèlerin de passage.

Un texte qui dit en substance qu’on ne sait pas forcément ce pour quoi on marche, en tout cas pas uniquement pour le paysage et ce qui nous entoure !

Traduction pour un autre jour...

Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3

Arrivée par 37 degrés, il est 11h30... et le gîte n’ouvre qu’à 14 heures !

En attendant, le repos du marcheur ressemble à cela.

Doigts de pieds en éventail au bord de la rivière.

Puis quelques clichés au détour de rues du centre.

Les grottes au bout de la rue, un ancien monastère, une église,
Les grottes au bout de la rue, un ancien monastère, une église,
Les grottes au bout de la rue, un ancien monastère, une église,
Les grottes au bout de la rue, un ancien monastère, une église,
Les grottes au bout de la rue, un ancien monastère, une église,

Les grottes au bout de la rue, un ancien monastère, une église,

Ce matin lever 4h30 pour un départ à 5h30.

Devant le gîte, quelques marcheurs... prêts à lever le camp, puis sur le chemin un étrange défilé de mollets divers et variés éclairés par la lampe frontale de leurs propriétaires.

Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3

La journée s’annonce chaude et les 21 kms que nous devons parcourir vont bien occuper notre matinée.

Une pose bien méritée au sommet d’une montée longue et sans ombre. Pour nous ce sont les doigts de pieds à l’air et le réconfort du sandwich du repas... sauf qu’il n’est que 9 heures !

Les montagnes sont dans la brume et la route poussiéreuse nous attend avec, à perte de vue non plus de la vigne, mais des champs de blé.

Santos Domingo de la Calzada est en vue.

Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3

Installation dans un ancien monastère transformé en accueil pèlerin.

Un peu plus de 200 places réparties en chambres de 12 lits superposés.

Une partie des chaussures et des bâtons au repos !

Chemin faisant J 2 et J 3
Chemin faisant J 2 et J 3

La photo du jour, prise hier soir. Le gîte accueillait 90 personnes installés dans une seule pièce !

Rangée double sur les extérieurs, lits perpendiculaires au murevoir, et rangée double aussi au centre mais lits dans le sens de la longueur..

Chemin faisant J 2 et J 3

A demain peut-être...

Voir les commentaires

2015-07-14T15:19:20+02:00

Chemin faisant J 1

Publié par sylvie-creaetcompagnie
Chemin faisant J 1
La ligne jaune étant notre chemin. Plus que 618,5 kms de Logroño à Santiago de Compostela

La ligne jaune étant notre chemin. Plus que 618,5 kms de Logroño à Santiago de Compostela

C'est reparti pour l'aventure...

Nous avons regagné le pays basque et Saint Jean Pied de Port où nous avons laissé notre itinéranthome.

Quelques heures de car plus tard nous étions à Logroño, fin de notre périple des vacances de Pâques.

Aujourd'hui, pour notre première journée, 13 petits kilomètres, histoire de se mettre en jambes !

6 h 45, Logroño s’éveille et nous prenons la route.

Chemin faisant J 1

3 h 30 plus tard le but est atteint sous le soleil et la chaleur : Navarrete est en vue...

Chemin faisant J 1

Courses, entrée et installation au gîte, sieste, douche, lavage et balade, le quotidien du randonneur... sans oublier de se coucher tôt pour être opérationnel demain à l’aube !

Je vous quitte avec quelques photos prises hier soir alors qu’il était 22 heures et que la température flirtait encore avec les 30 degrés.

La calle Portales, la place de la cathédrale, les 2 flèches de cette dernière et une jolie maison voisine.
La calle Portales, la place de la cathédrale, les 2 flèches de cette dernière et une jolie maison voisine.
La calle Portales, la place de la cathédrale, les 2 flèches de cette dernière et une jolie maison voisine.
La calle Portales, la place de la cathédrale, les 2 flèches de cette dernière et une jolie maison voisine.

La calle Portales, la place de la cathédrale, les 2 flèches de cette dernière et une jolie maison voisine.

A demain peut-être si tout va bien...

Passez une belle soirée.

Voir les commentaires

2015-07-07T07:56:38+02:00

Surprise, surprise...

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Pas de nouvel article ce matin.

Seulement un complément à celui d'hier concernant les fleurs d'été.

Ayant été victime hier de 3 coupures de LiveBox en 2 heures... l'un de mes enregistrements de photos a disparu et ce n'est qu'hier soir très tard que je m'en suis aperçue.

Manquaient donc à l'appel les fleurs de l'été par excellence... les dahlias aux couleurs et aux formes variées.

Tout un espace du jardin leur est consacré et ils sont plantés par parterres de couleurs.

Les voilà donc avec un peu de retard.

Parmi eux un intrus... Regardez bien !

Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...

Et pour clore cette session de rattrapage, une très belle branche d'Albizia oubliée ou disparue hier et quelques curiosités... et 3 roses rescapées.

Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...
Surprise, surprise...

Cette fois c'est bien fini !

Belle journée où que vous soyez.

Voir les commentaires

2015-07-06T14:20:22+02:00

Les fleurs de l'été.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Il y a 3 mois jour pour jour je vous avais emmenés en promenade dans un parc d'Angers, le parc de l'Arborétum, et vous avais fait visiter son jardin fleuri.

Vous le retrouverez ici

http://www.sylvie-creaetcompagnie.com/2015/04/les-fleurs-du-printemps.html

Je m'étais dit qu'il serait intéressant d'y retourner au fil des saisons. C'est donc ce que j'ai fait en ce début d'après-midi.

A cette saison le vert domine mais les fleurs sont cependant bien présentes.

De savants mélanges d'espèces et de couleurs.

Une profusion d'hortensias... du blanc, du bleu, du rose pâle au rose soutenu... une palette magnifique sous le soleil ou les ombrages.

Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.

Des nénuphars aussi dans ce petit coin de jardin un peu japonisant. De la verdure et un bel Albizia qui apportent ombre et fraîcheur. Les arbres se reflètent dans l'eau en toute quiétude.
Pas de vent cet après-midi.

Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.

Le long des allées engazonnées les plantes fleuries se côtoient en toute harmonie.

Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.
Les fleurs de l'été.

Et le bonus... pas sur son banc habituel, trop chaud sans doute, le chat de la maison en mode sieste, comme à chaque fois.

Les fleurs de l'été.

Prochain rendez-vous à l'automne.

Voir les commentaires

2015-06-22T06:23:19+02:00

Oubli...

Publié par sylvie-creaetcompagnie

En recherchant 2 autres photos je me suis aperçue qu'elles n'avaient pas été transférées et que les dernières concernant les jardins non plus...

Je vous les transmets donc.

Les panneaux d'abord.

Oubli...
Oubli...
Oubli...
Oubli...

Puis les jardins qui vont avec.

Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !
Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !

Le vélo était très souvent occupé par les sportifs d'un jour qui pédalaient pour éclairer la lanterne !

Belle journée à vous si ce premier jour de l'été est sous le signe du soleil.

Si vous n'êtes pas dans la bonne moitié de la France patience... et bien sûr bonne journée quand même.

Voir les commentaires

2015-06-21T17:15:21+02:00

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Après avoir beaucoup travaillé au jardin, avoir visité 3 fois la déchetterie, avoir cuisiné un peu, nous nous sommes octroyé une petite balade.

Première étape le château du Plessis-Macé : un bel endroit qu'il nous a été impossible de photographier -sauf de l'extérieur- le Festival d'Anjou y ayant élu domicile, comme il le fait de d'autres sites remarquables autour d'Angers.

Vous ne verrez donc que le donjon...

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Direction ensuite, les bords de la Mayenne et plus précisément Grez-Neuville : photos , dîner en terrasse au bord de l'eau puis balade à pied.

Le soleil était au rendez-vous.

Le village vu du pont et l'ancien moulin avec le barrage.
Le village vu du pont et l'ancien moulin avec le barrage.

Le village vu du pont et l'ancien moulin avec le barrage.

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Le soleil couchant à travers les arbres puis, au retour, les vitres de la maison située en hauteur renvoie le soleil qui se reflète dans l'eau de la rivière.

Retour vers la ville et balade dans Angers à la tombée du jour.

Le tympan de la cathédrale est en réfection et emmailloté avec, pour les visiteurs, un dessin des sculptures existantes. La cathédrale et ses 2 clochers.
Le tympan de la cathédrale est en réfection et emmailloté avec, pour les visiteurs, un dessin des sculptures existantes. La cathédrale et ses 2 clochers.

Le tympan de la cathédrale est en réfection et emmailloté avec, pour les visiteurs, un dessin des sculptures existantes. La cathédrale et ses 2 clochers.

La montée Saint-Maurice qui mène les courageux des bords de Maine à la cathédrale...

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Puis au fil de nos pas un florilège de la Cité avec ses pavés, ses anciennes chapelles, ses maisons à pans de bois, ses rues étroites qui nous conduisent au château.

Les lanternes s'allument peu à peu.

Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.
Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.

Après les ruelles le château , ses tours, son entrée avec pont levis, ses douves en herbe ou occupées par des parterres savamment dessinés et planté.

Au bout du château, la promenade du Bout du Monde d'où l'on domine la Maine et les quartiers de l'autre rive.

A gauche, la Maine et ses péniches, le nouveau théâtre "Le Quai", à droite le plus vieux pont d'Angers, le pont de Verdun et, au loin, comme un arc de cercle la passerelle du Tramway.
A gauche, la Maine et ses péniches, le nouveau théâtre "Le Quai", à droite le plus vieux pont d'Angers, le pont de Verdun et, au loin, comme un arc de cercle la passerelle du Tramway.

A gauche, la Maine et ses péniches, le nouveau théâtre "Le Quai", à droite le plus vieux pont d'Angers, le pont de Verdun et, au loin, comme un arc de cercle la passerelle du Tramway.

L'église Saint Laud, celle que je préfère de nuit.

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Retour vers le centre : l'entrée monumentale des jardins des Beaux-Arts, l'entrée du musée David d'Angers, la rue qui mène au musée des Beaux-Arts, le musée, sa cour intérieure, l'entrelacs des bâtiments en perspective, la façade conservée d'un ancien magasin de décors avec les armes de la ville.

On chemine vers la place Saint Eloi et l'on aperçoit la Tour Saint Aubin.

Un visage, sculpture moderne non éclairée hier sur cette place piétonnière... dommage !

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Le mail de la Préfecture, la Collégiale Saint Martin et au détour d'une rue, les 2 flèches de la cathédrale qui se détachent sur le ciel encore clair.

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Un petit tour par la place du Ralliement dont je ne vous montrerai que la façade du Grand Théâtre, fête de la Musique oblige, les podiums prennent beaucoup de place.

Quelques jolies façades, les Galeries Lafayette qui arbore actuellement l'affiche du 66ème Festival d'Anjou, l'ancien hôtel des Impôts, le chevet de la cathédrale et une des plus vieilles maisons d'Angers, la maison d'Adam.

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

23 h... retour à la maison après un journée sous le soleil et une soirée douce comme on les aime...

Dimanche est là avec soleil mitigé.

Un petit tour aux jardin pour les finitions, un peu de cuisine et visite près de chez nous au parc de Pignerolle où a lieu pour la 3ème année consécutive et jusqu'à fin septembre une "exposition" de jardins réalisés par des étudiants et aussi, cette année, par des enfants.

Vue sur le château qui abrite le musée de la Communication, les parterres à la française et en arrière plan l'Orangerie.
Vue sur le château qui abrite le musée de la Communication, les parterres à la française et en arrière plan l'Orangerie.
Vue sur le château qui abrite le musée de la Communication, les parterres à la française et en arrière plan l'Orangerie.

Vue sur le château qui abrite le musée de la Communication, les parterres à la française et en arrière plan l'Orangerie.

Les infos...
Les infos...

Les infos...

Et la visite... nous entrons dans l'ancien potager du château.

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Commençons d'abord par les réalisations des plus jeunes...

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Les grands maintenant.

Chaque jardin est "accompagné" d'un panneau explicatif avec le dessin qui a servi de base à la réalisation.

Je vous présente pêle-mêle et vous reconnaîtrez peut-être au passage les jardins qui leur correspondent.

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

Enfin les jardins... Beaucoup de travail et d'imagination.

Les visiteurs sont invités à voter et l'an dernier le jardin qui avait réuni le plus de suffrages avait été reconstitué par ses créateurs, pour une durée d'un mois en plein centre d'Angers, sur la place du Ralliement.

je pense qu'il en sera de même cette année !

Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.
Photos en vrac d'hier et aujourd'hui.

J'espère ne pas vous avoir donné une indigestion de photos et de diaporamas mais le choix était difficile... alors j'ai opté pour la totale !

Bonne soirée à tous et bon début de semaine.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog