Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-07-23T15:19:58+02:00

Chemin faisant J 10

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Dixième jour de marche donc... Horaires inchangés, 4h30, 5h25, lever, départ.

Soleil et chaleur annoncés, pas d’erreur. A cette heure-ci, il doit encore faire 36 degrés !

Avant de vous faire un petit résumé de notre journée, voilà quelques photos prises hier de la terrasse de notre gîte.

L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.
L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.
L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.
L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.

L’imposante église San Juan et son clocher ressemblant plus à une tour crénelée.

Nous avons attaqué la journée par environ 2 kms de faux plat carrossable heureusement car la lampe frontale n’a qu’un champ d’action assez réduit !

A 6h nous attaquions la grosse montée du jour avec un dénivelé positif de 12% pendant 1 km 2.

Ce n'était qu’une petite partie des 20 kmsqui nous attendaient.

6h et 6h156h et 6h15

6h et 6h15

Après une demi-heure de montée nous étions à 900m et un petit vent frisquet nous attendait.

S’installait au sommet un marchand ambulant proposant jus d’orange frais et autres reconstituants pour les pèlerins partis sans déjeuner et que cette montée rude avait un peu éprouvés.

Nous avons aussi été accueillis par les aboiements d’un chien qui, avec son maître, avait passé la nuit sous le petit abri constitué de 3 murs de pierres et d’un toit de vieilles tuiles. Il attendait certainement le signal du départ !

Qui dit montée dit immanquablement descente... La photo est floue mais tant pis !

Vous voyez bien, la pente annoncée est de 18% pendant 350m !

D'avant nous le chemin plonge.

Chemin faisant J 10
Chemin faisant J 10

Quelques minutes plus tard, après m’être retournée plusieurs fois pour ne pas louper le lever de notre ennemi du moment, voilà ce qui nous est apparu.

Il est 7h.
Il est 7h.

Il est 7h.

La seule vraie pause de la matinée près d’un joli pont, el Pente Fitero, enjambant El rio Pisuerga. Un peu de fraîcheur et beaucoup de verdure au milieu de l’immensité des champs et des pierriers.

Chemin faisant J 10Chemin faisant J 10

Pour finir 3 photos, des champs arrosés et ce qui est notre quotidien actuellement.

Pas de photo de Boadilla del Camino, notre halte du jour... plus envie de faire des photos, trop chaud, trop loin... nous avons commencé à voir le village à 5kms avant d’y arriver et la dernière heure de marche a été d’autant plus éprouvante que j’avais envie de dormir, la nuit dernière ayant été fort mauvaise et fort courte.

Nous partagions notre petite chambre avec une Française, un Espagnol, 8 Italiens et 4 Coréens.

Ces derniers ont pour particularité de rentrer à 22h15 pour une extinction des feux à 22h. Donc si vous n’avez pas eu la chance de vous endormir avant qu’ils ne farfouillent dans leurs sacs, aillent remplir leurs bouteilles d’eau, retournent aux sanitaires... tout ceci avec bruit traînant de tongs, vous attendez patiemment que ça s’arrête ! La dernière s’est couchée à 23h45 après avoir fait son lit !

Bref ce matin le lever était difficile et la sieste de cet am la bienvenue.

Le programme n’est pas chargé, rien à faire ni à voir ici... et même pas le moindre petit boui-boui pour faire nos courses. Juste une camionnette de boulangerie : nous avons acheté 2 baguettes, une boîte de sardines et un paquet de gâteaux... Menu pour ce soir avec une boîte de lentilles à la Riojana. Menu pèlerin d’antan !

Chemin faisant J 10
Chemin faisant J 10Chemin faisant J 10

La photo insolite n’est pas du jour mais de lundi am. L’âne et son maître dans le centre urbain de Burgos. Il est 17h30 et il continue sa route, encore 7 km avant de pouvoir retrouver un peu de verdure pour s’étendre et brouter.

En attendant il n’est pas le moins remarqué et l’on se presse pour être pris en photo à côté de lui.

Chemin faisant J 10

Enfin, quelques statues implantées ça et là dans le centre de Burgos.

L’une d’entre elles vient d’ailleurs, d’un village traversé un matin très tôt ! L’intruse en quelque sorte.

Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.
Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants  en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple  sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale,  un pèlerin en route pour Santiago.

Une vache, un lecteur adossé à une colonne de la plaza d’España, un aubergiste affichant le menu dans une rue du centre, des musiciens et un couple de géants en costume régional près de la place de la Constitution, un vieux couple sur une placette du centre et enfin, place de la Cathédrale, un pèlerin en route pour Santiago.

Je vous souhaite une belle soirée et vous dis à demain peut-être.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Isabelle 24/07/2015 09:11

Merci pour ce partage. Je suis en admiration devant de telles performances.
Et les pieds dans tout ça , que deviennent-ils ?
Bises et bonne continuation

sylvie-creaetcompagnie 25/07/2015 16:04

Les pieds vont en en prenant soin ! C'est notre bien le plus précieux actuellement.
Bizzz et bon dimanche.
Sylvie

claire 23/07/2015 22:20

Rien que de lire que vous vous levez à 4h30, ça me fatigue.... Quel courage ! et quelle ténacité ! Bravo encore pour votre performance.
Bisous d'Anjou,
Claire

sylvie-creaetcompagnie 25/07/2015 16:02

Le plus n'est pas de se lever mais de ne pas avoir assez dormi ! Pour le reste tout va... je fais de la prévention pour les pieds et des frictions à l'alcool de romarin pour les articulations et les muscles.
Bizzz et bon we.
Sylvie

Miss Gleni 23/07/2015 19:09

Je compatis ! chaleur, fatigue, manque de sommeil, repas frugal.... mais je dois dire que j'aime lire ton journal et je l'attends chaque jour.
Bonne continuation ; bisous bisous - Nicole
(Pour nous cet après-midi : destination parc de Pignerolles.... rappelle-toi : l'ombre, la fraîcheur.... mais c'est vrai pas d'imprévu, ni d'insolite.... lol)

sylvie-creaetcompagnie 23/07/2015 19:30

Si les jardins éphémères ! Le plus souvent insolites et imprévus.
Ici encore 32... Tour du village avant "repas".
Bizzz et bonne soirée.
Sylvie

botta danièle 23/07/2015 17:32

Le chemin a l'air vraiment difficile, manque de sommeil, chaleur, nourriture frugale, je tire mon chapeau.Les statues dispersées dans la ville sont sympa, j'aime bien le petit vieux et la petite vieille sur le banc, dans la crèche provençale on les retrouve.
Bonne continuation, bon courage.Danièle

sylvie-creaetcompagnie 23/07/2015 17:54

Merci.
Demain est un autre jour et après une bonne nuit de sommeil ça va repartir. On mangera mieux demain aussi ! et on appréciera davantage.
Bonne soirée.
Sylvie

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog