Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

hit de mes recettes

2021-05-10T05:58:00+02:00

Recette de ce dimanche.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Je vous avais promis une recette salée après la série sucrée de la semaine passée.

La voilà. Origine Cookbook de Yotam Ottolenghi.

Intitulé : Riz rouge et quinoa à l'orange et aux pistaches.

Je ne sais pas si vous aurez les ingrédients nécessaires dans votre placard mais vous les trouverez facilement je pense.

Recette de ce dimanche.

Recette très généreuse proposée pour 4 personnes...

200 g de quinoa
200 g de riz rouge
4 cs d'huile d'olive
1 oignon moyen en rondelles
60 g de pistaches décortiquées non salées
100 g d'abricots secs hachés grossièrement
le zeste râpé et le jus d'une orange
2 cs de jus de citron
1 belle gousse d'ail écrasée
4 oignons nouveaux émincés
sel et poivre ( je n'ai utilisé ni l'autre)

 

Première étape :

- Porter de l'eau salée à ébullition dans 2 casseroles.
- Une pour le riz que vous laisserez cuire environ 20 minutes (tendre mais pas croquant).
- Une pour le quinoa qui cuira pendant 12 à 15 minutes.
- Egoutter séparément et mettre à refroidir en étalant sur deux plaques.

Deuxième étape :

- Pendant ce temps faire griller les pistaches au four ou à la poêle.
- Quand elles sont légèrement colorées, les verser sur une plaque et les laisser refroidir.
- Les concasser grossièrement.
- Pendant ce temps faire chauffer l'huile dans une poêle et faire dorer l'oignon en rondelles.
- Quand il est bien doré, le sortir de la poêle et laisser refroidir.

Troisième et dernière étape :

- Dans un grand saladier, verser quinoa, riz, oignon doré.
- Ajouter le reste des ingrédients sauf les pistaches.
- Mélanger délicatement, goûter et rectifier l'assaisonnement si besoin est.
- Recouvrir avec les pistaches.
- Servir à température ambiante.
 

Recette de ce dimanche.

Joli plat que nous avons apprécié. Parfumé, aux saveurs mêlées très agréables.

Ici il a accompagné viande pour l'un, poisson pour l'autre, et salade verte pour les deux.

Testez et vous me direz !

Bonne journée et à bientôt.

 

Voir les commentaires

2021-05-07T05:54:00+02:00

Fin de semaine sucrée.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Cette semaine n'aura été que culinaire...  et pas très équilibrée puisque 1 plat pour 2 douceurs...

C'est ainsi et vous devrez attendre la semaine prochaine pour la prochaine recette salée !

Mercredi matin la pluie m'a dit que c'était le jour idéal pour tester une petit recette bien sympathique, bien tentante - et avec des arguments de choc - proposée par Nicole la semaine passée...

Le temps de laisser mûrir suffisamment la banane et d'acheter le lait concentré... et voilà le résultat.

Nicole nous disait avoir fait sa recette à partir de plusieurs recettes trouvées sur le net, moi j'ai pris la recette de Nicole et ai juste fait 2 ajouts et j'ai retiré un ingrédient.

Je vous dis tout et vous pouvez aussi aller voir chez Nicole de quoi il retourne.

http://missgleniandco.canalblog.com/archives/2021/04/28/38943409.html

De jolies recettes vous y attendent... et bien d'autres choses !

 

Je vous propose aujourd'hui des Muffins choco lait-banane.

Selon la taille de vos moules vous pouvez obtenir entre 9 (ceux de Nicole) et 13 muffins identiques aux miens. 

Recette réalisée en à peine 10 minutes chrono...

Il vous faut : 200 g de lait concentré sucré
                     2 beaux oeufs
                     100 g de farine et 50 g de maizéna (Nicole a utilisé 150 g de farine)
                     8 g de levure chimique
                     80 ml d'huile de pépins de raisin
                     100 g de pépites de chocolat au lait... pour finir le sachet !  (Nicole en a mis 60 g)
                     

La fournée coeur n'en a fait qu'à sa tête et les coeurs sont un peu difformes...
La fournée coeur n'en a fait qu'à sa tête et les coeurs sont un peu difformes...

La fournée coeur n'en a fait qu'à sa tête et les coeurs sont un peu difformes...

 

Préchauffer le four à 180° chaleur tournante.

 

 

- Mélanger lait et oeufs.
- Ajouter l'huile et mélanger à nouveau.
- Ajouter farine, maizéna et levure tamisées et bien mélanger.
- Ajouter les pépites et mélanger.
- Remplir les moules aux 3/4  et déposer une rondelle un peu épaisse de banane.
- Enfourner pour 20 minutes.

Fin de semaine sucrée.

 

C'est tout !

Démouler quelques minutes après la sortie du four et laisser refroidir... ou pas si vous avez de goûter... tout de suite avant d'approvisionner les voisins ! Il faut bien savoir ce que l'on livre !

Toute plaisanterie mise à part, ces muffins sont délicieux, légers et moelleux ! A consommer avec modération bine sûr pour un matin gourmand ou un goûter au chaud.

 

Passez une belle journée et rendez-vous demain avec le défi du samedi chez Ma' !

Voir les commentaires

2021-05-05T05:37:00+02:00

La spécialité de mai.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Nouvelle spécialité pour nouveau moi.

La spécialité de mai n'est pas vraiment de saison mais ce n'est pas grave... personne n'y a trouvé à redire à la dégustation ! 

Il s'agit de l'Ardéchois.

Pas de petit historique comme les précédents gâteaux que je vous ai présentés, si ce n'est que ce gâteau doit son nom à l'Ardèche bien sûr, terre où poussaient de nombreux châtaigniers.

De gâteau de ménage, il a pris ses lettres de noblesse et fait maintenant la fierté de tout le département.

On en trouve bien sûr de multiples recettes.

Celle que je vous propose vient du blog Odélices et vous pourrez la retrouver ici.

https://odelices.ouest-france.fr/recette/ardechois-gateau-moelleux-a-la-creme-de-marrons-r255/

Je l'ai quelque peu modifiée...

La voici donc.

Pas d'effet Waouh ! au visuel... mais ça ne fait pas tout !

Pas d'effet Waouh ! au visuel... mais ça ne fait pas tout !

Les ingrédients pour un moule de 20 cm de diamètre.

4 petits oeufs
40 g de sucre
40 g de farine
50 g de maizéna
1 cs de levure chimique
400 g de crème de marrons (maison pour moi avec des morceaux)
100 g de beurre
2 cs de rhum ( crème catalane ici )
 

 

Four préchauffé à 150° chaleur tournante.

A sa sortie du four, juste démoulé.

A sa sortie du four, juste démoulé.

 

- Battre ensemble oeufs et sucre.
- Ajouter farine, maizéna et levure tamisées. Bien mélanger.
- Ajouter le beurre ramolli et la crème de marrons et bien mélanger.
- Ajouter enfin le rhum, mélanger et verser dans le moule graissé.
- Enfourner pour 40 minutes ( lame sèche ).
- Démouler après quelques minutes et laisser refroidir.
Saupoudrer éventuellement de sucre glace.
 

La spécialité de mai.

J'aurais bien rajouté quelques miettes de marrons glacés mais, cela ne vous a pas échappé, nous ne sommes pas à Noël !

Gâteau très moelleux, léger, parfait pour un goûter... les petits morceaux ajoutent une note gourmande à la recette.

A déguster avec modération bien sûr !

 

 

Bonne journée et à bientôt.

Voir les commentaires

2021-05-03T06:00:00+02:00

Nouvelle semaine, nouvelle recette.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Nous allons commencé cette semaine avec une recette savoureuse et simple. Ce fut notre déjeuner de samedi.

Recette chipée chez Nicole, elle m'avait bien plu dès sa parution. Je n'ai changé que 2 petites choses : n'ayant pas trouvé de miel de lavande, j'ai utilisé le miel de thym que j'avais et n'ayant pas non plus d'huile d'olive au citron de Menton, j'ai utilisé mon huile d'olive habituelle et j'ai ajouté du jus de citron.

Voici  Poulet sur lit de patates douces et pommes.

Vous pouvez retrouver l'original ici

http://missgleniandco.canalblog.com/archives/2021/04/13/38917513.html

 

Les ingrédients.

3 hauts de cuisses de poulet
3 petites patates douces
2 pommes acidulées
1 oignon rouge
thym
1 verre de bouillon de légumes
sel poivre
huile d'olive
1 cs de jus de citron
miel de thym
1 branche de romarin
quelques noisettes de beurre

 

Nouvelle semaine, nouvelle recette.

 

Four préchauffé à 200° chaleur tournante.


- Eplucher les patates douces, les laver et les couper en rondelles de 5 mm.
- Les disposer dans le fond d'un plat allant au four.
- Peler les pommes et les couper en dés de taille moyenne.
- Répartir sur les patates.
- Peler l'oignon, le trancher finement et le répartir sur les pommes.
- Sel poivre et saupoudrer de thym.
- Arroser avec le verre de bouillon.
-Arroser avec huile d'olive et jus de citron.
- Badigeonner le poulet de miel, et disposer les morceaux sur le dessus du plat.
- Quelques noisettes de beurre sur la viande, le romarin et enfourner pour environ 1 heure.

Nouvelle semaine, nouvelle recette.

La peau du poulet doit être bien grillée, les légumes fondants et le jus réduit un peu caramélisé.

Servir bien chaud. Ici nous avons accompagné d'une salade verte à l'assaisonnement relevé.

Nous nous sommes régalés, viande et légumes étaient bien moelleux.

Une recette à faire sans hésitation

Voir les commentaires

2021-04-19T05:37:00+02:00

Légumes accompagnés

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Pour commencer cette nouvelle semaine je vous propose une recette à base de légumes avec un peu de gourmandise en plus.

Nous aurons le fenouil et les tomates cerises mais aussi... un petit, tout petit crumble et un peu de crème fouettée.

Recette tirée du Cookbook de Yotam Ottolenghi.

Aujourd'hui nous mangeons donc un Gratin-crumble au fenouil et tomates cerises.

Légumes accompagnés

 

Pas compliqué à préparer, il vous faudra juste compter sur une bonne heure de cuisson.

Il présente un autre avantage, il peut se préparer à l'avance et être cuit au dernier moment.

 

Les ingrédients pour 6 personnes :

1kg de fenouil
3 cs d'huile d'olive
1/2 cs de thym et une branche de romarin effeuillée
3 gousses d'ail écrasées
1 cs de gros sel
1 cc de poivre

20 cl de crème liquide fouettée

100 g de farine
30 g de sucre poudre
70 g de beurre doux bien froid
60 g de parmesan râpé

300 g de tomates cerises

Le mélange initial + la crème fouettée + le crumble parmesan.
Le mélange initial + la crème fouettée + le crumble parmesan.
Le mélange initial + la crème fouettée + le crumble parmesan.

Le mélange initial + la crème fouettée + le crumble parmesan.

 

Four préchauffé à 200°.

 

- Laver les fenouils, enlever feuilles et tiges (si elles sont dures).
- Couper les bulbes en tranches de 1 cm d'épaisseur dans le sens de la longueur.
- Dans un saladier, bien mélanger fenouil, sel, poivre, huile, ail écrasé, thym et romarin.
- Disposer dans un plat à gratin.

- Mélanger farine, sucre et beurre en petits cubes et réaliser le crumble.
- Ajouter le parmesan et bien mélanger à la main.

- Fouetter la crème qui doit épaissir suffisamment pour napper le fenouil mais sans trop !

- Napper régulièrement la crème sur le fenouil.
- Répartir dessus le crumble et couvrir d'un papier alu.
- Enfourner pour 45 mn minimum : j'ai laisser 10 minutes de plus, je ne trouvais pas le fenouil assez tendre.
- Enlever l'alu, disposer les tomates cerises à la surface du gratin.
- Enfourner pour 15 minutes, le gratin doit être juste doré.
- Laisser reposer quelques minutes et servir.
 

Légumes accompagnés

Délicieux ! Plat qui peut accompagner viande ou poisson mais aussi se manger tel quel.

Chaud ou tiède, je pense qu'il peut aussi se consommer froid... à tester ce midi !

 

Voir les commentaires

2021-04-14T06:00:00+02:00

Simple et goûteux.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

La petite recette de dimanche dernier.

En 45 minutes maxi tout est bouclé et il n'y a plus qu'à déguster. 
Tirée du Cookbook de Yotam Ottolenghi, elles marie ingrédients simple et épices classiques.

Nommé Kosheri, c'est un plat d'origine égyptienne. Accompagné d'une sauce à la tomate épicée, je l'ai servi avec du poisson, mais sans sauce, il peut aussi servir d'accompagnement à une salade de concombre et de tomates au yaourt... un peu tôt pour le tester de cette façon !

Il associe lentilles, riz et vermicelles.

Ordre de préparation : les lentilles, la sauce, le riz et les vermicelles.

Les ingrédients :

Pour la sauce tomate épicée
4 cs d'huile d'olive,
2 gousses d'ail écrasées,
2 piments rouges épépinés et coupés en petits dés*,
1 petite boîte de tomates entières,
37 cl d'eau,
4 cs de vinaigre de cidre,
1 cc de sel, 2 cc de cumin en poudre, de la coriandre ciselée (20 g).

* pas de piment ici... oubli ! donc bonne dose de Piment d'Espelette en poudre !

Pour le reste de la recette :
300 g de lentilles vertes,
200 g de riz basmati,
50 g de vermicelles,
40 g de beurre doux,
40 cl de bouillon de volaille,
1/2 cc de muscade, 1 cc 1/2  de cannelle, sel et poivre.

Simple et goûteux.

 

- Mettre le riz dans un grand saladier et le recouvrir d'eau froide.

 

- Rincer les lentilles à l'eau froide.
- Les transférer dans une grande casserole, les recouvrir largement d'eau froide.
- Porter à ébullition puis laisser cuire 20 mn environ à feu doux ( vos lentilles doivent être tendres mais pas en purée... ) 
- En fin de cuisson, égoutter et réserver.

 

Passons à la sauce.

- Dans une casserole, faire revenir ail écrasé et piment 2 mn dans l'huile chaude.
- Ajouter tomates en dés, eau, vinaigre, sel et cumin.
- Porter à ébullition puis faire cuire à feu doux pendant 20 mn : le mélange va épaissir.
- En fin de cuisson rectifier l'assaisonnement si besoin.

 

 Le riz et les vermicelles.

- Rincer et égoutter le riz.
- Dans un faitout faire fondre le beurre à feu moyen.
- Ajouter les vermicelles et bien remuer, les faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
- Ajouter alors le riz et mélanger bien.
- Verser le bouillon, ajouter muscade et cannelle, sel et poivre, couvrir et réduire le feu au minimum.
- Laisser cuire environ 12 minutes ( à vérifier bien sûr selon vos goûts ).
- Eteindre, ôter le couvercle, poser un torchon sur le faitout et remettre le couvercle.
- Au bout de 5 minutes votre riz aura gonflé.

 

Simple et goûteux.

 

Il est temps de procéder à l'ajout des lentilles, de mélanger le tout délicatement et d'ajouter la coriandre ciselée...

Et voilà, le tout est joué !

Pour en avoir manger à nouveau hier au déjeuner, je peux vous dire que froid c'est très bon aussi, associé à des carottes râpées.

Bref, chaud ou froid nous nous sommes régalés avec ce plat riche en saveurs.

Je vous laisse à vos occupations et je m'en retourne aux miennes.

A bientôt et belle journée à tous.

Voir les commentaires

2021-04-09T05:28:00+02:00

La spécialité d'avril.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Ni un poisson ni du chocolat mais une spécialité du Béarn... et pour autant il porte un nom improbable par ici... il s'agit du Russe.

On en trouve en Béarn et pays Basque dans la plupart des pâtisseries.

Ce gâteau bien riche daterait du XIX ème siècle. A l'époque,  les amandes (base du biscuit ) venaient de Crimée.

C'est en 1923, quand il a ouvert sa première pâtisserie à Oloron Ste Marie, qu' Adrien Artigarrède propose ce gâteau constitué d'une alternance de biscuit et crème. Les amandes de Crimée et le saupoudrage de sucre glace lui faisant penser aux vastes étendues couvertes de neige lui auraient inspiré le nom de "Russe".

Aujourd'hui encore la famille est toujours aux commandes et la pâtisseire d' Oloron une référence en matière de Russe.

Bien sûr la recette est tenue secrète mais sur le net on trouve tout et les versions sont nombreuses.

J'ai retenue celle proposée par Stéphanie Le Quellec et reprise par Mercotte, qui me semblait plus proche de ce que nous avons ici.

Je vous parlais tout à l'heure de gâteau riche... sucre, beurre et praliné...

Point n'est besoin de prévoir de grosses parts et j'ai choisi de ne superposer que deux couches de biscuit et deux couches de crème... au lieu de trois.

C'est ce que l'on trouve maintenant le plus couramment. L gâteau est donc plat et ici, le plus souvent, Russe est inscrit dessus à la crème... Moi j'ai choisi de le saupoudrer de sucre glace et de pralin.

La spécialité d'avril.
La spécialité d'avril.

Assez parlé, venons-en aux ingrédients.

Deux préparations : le biscuit et la crème.

 

Commençons par le biscuit dacquoise.

Il vous faut : 60 g de poudre d'amandes
                     60 g de sucre glace
                     15 g de farine
                     1 gousse de vanille

et pour la meringue : 100 g de blanc d'oeufs
                                   70 g de sucre

 

La  dacquoise.

Four préchauffé à 180°.

- Récupérer les grains de vanille et les mélanger à la poudre d'amandes et au sucre glace.
- Tamiser le tout.
- Tamiser à part la farine.
- Confectionner la meringue en fouettant au quart de la puissance les blancs.
- Quand le mélange mousse ajouter le quart du sucre et fouetter un peu plus fort.
- Quand des vaguelettes se forment ajouter un autre quart de sucre et fouetter plus fort.
- Quand les blancs se resserrent autour du fouet, ajouter le sucre restant et fouetter à pleine puissance.
- Quand la meringue forme un bec d'oiseau elle est parfaite.
- Incorporer délicatement la farine et la moitié du mélange sucre-amandes.
- Quand le mélange est homogène, incorporer le reste du mélange délicatement.
- Etaler sur un sulfurisé de façon régulière ( à la douille ou à la spatule )
- Enfourner pour 12 minutes. La dacquoise doit être souple au toucher.
- Laisser refroidir avant de monter le Russe, mais par contre, emporte-piècer le gâteau avant refroidissement complet.

La forme classique est carrée ou rectangulaire...
Si d'aventure vous êtes nombreux et gourmands il vous faudra revoir les proportions à la hausse !

Avec cette quantité j'ai fait ce que vous voyez en photo soit un demi cercle de 24 cm de diamètre et deux individuels de 10 cm de diamètre.
 

La spécialité d'avril.

 

Venons-en à la crème pralinée.

Il vous faut : 80 g de jaunes d'oeufs à température ambiante
                    200 g de sucre et 60 g d'eau
                    150 g de beurre pommade en dés( sorti la veille ici )
                    du praliné ( quantité à adapter à ce que vous recherchez, plus vous ajoutez de praliné plus le goût de votre crème sera prononcé... j'ai donc ajouté goûté, ajouté goûté... ) J'ai utilisé du praliné tout près de l'Atelier des Chefs. Sinon Mercotte vous explique comment le réaliser ici
https://www.mercotte.fr/2014/10/15/le-russe-deuxieme-epreuve-technique-le-meilleur-patissier-saison-3/

La crème.

- Mettre les jaunes dans la cuve du robot et les fouetter pour les faire mousser.
- Pendant ce temps porter sucre et eau à ébullition et cuire à 121°.
- Verser délicatement sur les jaunes( le long de la cuve pour éviter les projections ) sans cesser de battre.
- Continuer à fouetter à grande vitesse jusqu'à complet refroidissement.
- Incorporer petit à petit le beurre et continuer à battre pour obtenir une crème homogène.
- Incorporer enfin le praliné et fouetter jusqu'à homogénéité complète.
- Réserver au frais.

Le montage pour terminer.

- Laisser l'emporte-pièce en place pour monter le gâteau.
- Première couche dacquoise.
- Deuxième couche crème et pralin.
- Troisième couche dacquoise.
- Quatrième couche crème.
- Réserver au moins une heure au fridge avant dégustation.
- Avant de servir saupoudrer de sucre glace et de pralin.

 

La spécialité d'avril.

 

Il a été apprécié mais inutile de vous dire que c'est un gâteau pour bec sucré qui se déguste avec parcimonie.

Le lendemain bien frais, il est encore très bon !

Je vous souhaite une belle journée et vous dis à bientôt.

Voir les commentaires

2021-04-05T05:37:00+02:00

Patates douces autrement.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Voilà une recette toute simple pour consommer ce légume que l'on trouve maintenant couramment chez nous.

Je suis allée faire un petit tour sur "sa fiche" et je suis sûre que vous serez surpris de son potentiel.

https://www.fondation-louisbonduelle.org/legume/patate-douce/

 

Recette toute simple donc, trouvée dans le Cookbook de Yotam Ottolenghi, et intitulée Gratin de patates douces.

Peu d'ingrédients, très vite préparée et pas de surveillance. Si j'ajoute qu'une partie de la recette peut être faite à l'avance, je pense que cela va vous plaire.

Photo sans grand intérêt mais photo quand même !

Photo sans grand intérêt mais photo quand même !

Pour 4 à 6 personnes (nous étions 5 et il en est resté environ une portion).

1,5 kg de patates moyennes ( elles seront à couper en rondelles )
5 cs de sauge ciselée ( j'ai fait à l'oeil... mais j'en avais une bonne quantité )
quelques pincées de thym
6 gousses d'ail écrasées
2 cc de gros sel
1/2 cc de poivre noir

25 cl de crème fouettée

 

Four préchauffé à 200° si vous faites la totalité de la recette.

L'étape qui suit peut donc être préparée la veille et le plat conservé filmé au fridge.

- Laver et brosser un peu les patates, le but est de les nettoyer mais de garder la peau.
- Couper les patates en tranches de 5 mm d'épaisseur.
- Les mettre dans un saladier et ajouter ail, sauge, thyme, sel et poivre.
- Mélanger.
- Disposer les rondelles bien serrées dans un plat à gratin et récupérer les herbes restantes dans le saladier et les répartir sur les patates.

Si vous préparez à l'avance vous vous arrêtez là.

 

Suite de la recette : four préchauffé, recouvrir votre préparation d'un alu et enfourner pour 45 minutes.

- Avant le fin de la cuisson, monter la crème de façon à ce qu'elle nappe les patates - crème semi prise mais pas chantilly ! -
- Oter l'alu, recouvrir les patates de crème et faire rôtir au four et à découvert pour 25 minutes.
- La surface doit être dorée.

 

A servir en suivant, mais vous pouvez aussi laisser refroidir un peu et pour y avoir goûté froid le lendemain j'ai trouvé cela très bon aussi.

C'était un repas du soir avec du jambon sec. Il a fait l'unanimité et sera certainement au menu quand nous pourrons retrouver un peu de convivialité...

 

Je vous dis à bientôt pour la spécialité d'avril ou quelques menus travaux.

Bonne journée à tous.

Voir les commentaires

2021-03-23T06:35:00+01:00

Un soupçon de sucre...

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Aujourd'hui ce sont deux recettes que je vous propose.

Pourquoi deux ? Parce qu"elles sont si vite faites et avec si peu d'ingrédients qu'elles peuvent aisément se partager la vedette !

 

Tout d'abord, la dernière faite, hier après-midi : le Gâteau à la brousse de brebis.

5 minutes de préparation et 40 minutes de cuisson pour ce gâteau simple.

La brousse est une spécialité du sud-est, un peu granuleuse, elle se consomme principalement en dessert avec du miel, en pâtisserie ou encore dans quelques préparations salées.

Si vous aimez la Ricotta, vous aimerez la Brousse.

Un soupçon de sucre...

Les ingrédients pour un moule de 20 cm de diamètre.

- 350 g de brousse
- 4 oeufs
- 120 g de sucre
- zeste de citron ( pour moi dés de citron confit, un peu de jus de citron et quelques raisins secs )
- 2 cs de rhum

Un soupçon de sucre...

 

Four préchauffé à 180° chaleur tournante.

Un soupçon de sucre...

 

- Battre oeufs et sucre dans un saladier.
- Dans un autre saladier écraser la brousse à la fourchette.
- Ajouter le mélange oeufs sucre et le reste des ingrédients.
- Mélanger et verser dans le moule graissé (si besoin).
- Enfourner pour 40 mn.

Une texture entre flan et cheesecake, léger et frais. 

 

Deuxième recette,  Florentins coco clémentine.

Etonnant me direz-vous... et vous aurez raison...

La recette originale, trouvée dans le Cookbook de Yotam Ottolenghi, proposait des Florentins amandes et orange. Mais que fait-on quand on a ni amandes effilées ni orange ? On fait à sa sauce, et tant qu'à faire, j'ai aussi remplacé le sucre glace par du sucre de coco... histoire de voir !

Donc en clair, pour les ingrédients, pour environ 25 florentins :

- 2 blancs d'oeufs
- 100 g de sucre de coco
- 200 g de coco en copeaux
- le zeste râpé d'un clémentine

Un soupçon de sucre...

 

Four préchauffé à 150° chaleur tournante.

Un soupçon de sucre...

 

- Mélanger les 4 ingrédients.
- Poser sur la plaque silicone des petits tas assez espacés.
- Prendre à côté de vous un bol rempli d'eau, y tremper une fourchette et aplatir chaque petit tas le plus possible... 8 cm de diamètre  dans la recette... les miens étaient plus petits ! Pas grave... on a eu l'impression d'en manger davantage !
- Enfourner pour environ 12 minutes, ils doivent être bien dorés.
- Les sortir du four, les laisser un peu refroidir puis les décoller à l'aide d'une palette.
Ils doivent être croquants et dentelés.
 

J'ai préféré faire 3 fournées distinctes pour que la cuisson soit uniforme. 

 

Que vous dire de plus : je n'ai pas eu de réclamation...  mais des retours plutôt sympathiques et nous aussi les avons trouvé délicieux... de même que le gâteau à la brousse.

Voir les commentaires

2021-03-17T06:58:00+01:00

La spécialité de mars.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Vous vous rappelez qu'après une année "Bûches"en 2019, une année "Tartes" en 2020, nous sommes en 2021 dans l'année "Spécialités régionales".

En janvier vous avez fait la connaissance du Creusois, en février du Kougelhopf, en mars je vous emmène vers les Pays de Loire avec le Gâteau Nantais.

 

Les origines de ce gâteau sont lointaines, il aurait été inventé par un maître fouacier nantais dans les années 1820. C'est alors un dessert servi par les maîtresses de maison quand elles tenaient salon. Il était fort apprécié pour son petit plus apporté par le rhum, denrée arrivant directement des îles par bateau, comme la vanille ou le sucre de canne.
Ensuite un peu oublié ou démodé, il a été remis au goût du jour par la biscuiterie nantaise LU en tout début de XX ème siècle et jusque dans les années 70.
Depuis ce sont les pâtissiers nantais qui perpétuent la tradition en le proposant adapté ou dans sa version la plus classique, c'est à dire recouvert d'un glaçage blanc.

 

 

Vous verrez tout de suite que j'ai adapté, pas de glaçage blanc mais un sirop d'imbibage 
Les recettes sont légions. J'ai suivi celle proposée par Stéphanie Le Quellec dans son livre "Cuisine", et j'ai un peu fait à ma sauce.

Une chose est sûre, voilà un bon gâteau, simple à faire, avec un nombre d'ingrédients très raisonnable et qui se déguste avec bonheur mais parcimonie... bien évidemment !

Autre avantage qui peut être pratique... il est meilleur le lendemain.

 

La spécialité de mars.

 

Les ingrédients : pour un moule à manqué de 20 cm de diamètre

120 g de beurre demi-sel POMMADE
130 g de sucre
100 g de poudre d'amandes
150 g d'oeufs légèrement battus
le jus et le zeste d'un citron
une cs de dés de citron confit ( rajout personnel)
40 g de farine
10 cl de rhum

 

La spécialité de mars.

 

Four préchauffé à 175°.

 

- Crémer beurre et sucre.
- Ajouter la poudre d'amandes et mélanger.
- Ajouter peu à peu les oeufs battus et mélanger.
- Ajouter la moitié du jus de citron, le zeste ou les dés de citron confit et la moitié du rhum. mélange.
- Ajouter enfin à la maryse la farine. Le mélange doit être lisse.
- Verser dans le moule graissé ou non si en silicone.
- Enfourner pour 35 à 40 minutes.

La spécialité de mars.

 

Pendant la cuisson, réaliser le sirop d'imbibage.

- Mettre dans une casserole, 15 cl d'eau, le reste du jus de citron et du rhum et 50 g de sucre semoule.
- Porter à ébullition.
- Napper le gâteau démoulé dès la sortie du four.

Perso je n'ai pas tout versé d'un coup mais en plusieurs fois.

Vous allez obtenir un gâteau moelleux fort agréable à déguster... le lendemain !

La spécialité de mars.

 

Un gâteau que je referai très certainement tant il a plu...

Belle journée et à bientôt.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog