Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2016-09-29T06:01:58+02:00

Recette d'été.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Il y a bien longtemps que je ne vous ai parlé de nouvelles recettes.

Cela a bien failli être le cas à la mi-septembre mais j'ai tout simplement oublié de prendre une photo.

La recette ayant plu je l'ai refaite samedi soir et elle a remporté un franc succès.

Il s'agit d'un Tiramisu salé.

Je l'ai servi en accompagnement de grillades et doublé d'une piperade.

Il présente le très gros avantage de se faire rapidement et la veille, puisqu'il lui faut au moins 6 heures de réfrigération.

Recette d'été.

Les ingrédients dont vous avez besoin : pour 6 à 8 personnes

- des rondelles de pain grillé (j'ai eu la chance d'en trouver du tout prêt au rayon boulangerie du supermarché)

- une ratatouille maison (ou pas) sans trop de jus ou une compotée de tomates

- 3 oeufs

- 250 g de mascarpone

- sel, poivre et origan ou basilic ou herbes de Provence... selon le contenu de vos placards !

- Parmesan

- un peu de piment d'Espelette pour la couleur

- Dans le plat choisi, recouvrir le fond avec les rondelles de pain grillé.

- Recouvrir à l'aide de la ratatouille.

- Séparer blancs et jaunes.

- Battre les blancs en neige.
- Mélanger les jaunes avec le mascarpone.
- Bien assaisonner.
- Ajouter les blancs.
- Rectifier l'assaisonnement.

- Verser sur la ratatouille.

- Saupoudrer généreusement de parmesan.

- Donner un peu de couleur avec herbes et piment d'Espelette.
- Fridge pendant au moins 6 heures ( pour moi carrément un peu plus de 24 heures)

Le plat en coupe après la vue de dessus...

Le plat en coupe après la vue de dessus...

Je vous souhaite bon appétit et vous donne rendez-vous bientôt pour d'autres recettes.

Voir les commentaires

2016-09-27T15:49:02+02:00

Dernière réalisation couture.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Petit tissu acheté en juin.

Modèle proposé par Adeline, coupé début juillet mais je n'avais pas eu le temps de passer à la réalisation.

Donc c'est ma première réalisation de septembre au cours de rentrée.

Simple, ultra simple.

Deux rectangles.

Coutures épaules.

Coutures côtés.

Pose du biais sur l'encolure.

Coutures bas.

Coutures verticales du bas jusque sous le bras.


Fini !!!

Dernière réalisation couture.
Dernière réalisation couture.
Dernière réalisation couture.

Porté samedi soir...

Dernière réalisation couture.
Dernière réalisation couture.
Dernière réalisation couture.

Il sera fin prêt pour l'été prochain...

Maintenant je compte sur Adeline et sa patience pour m'apprendre à travailler le jersey !!!

Je vous souhaite une belle soirée.

A bientôt.

Voir les commentaires

2016-09-24T05:49:12+02:00

Projet 52 - 38 - CHEMIN

Publié par sylvie-creaetcompagnie
Projet 52 - 38 - CHEMIN

Tous les chemins mettent à Rome, dit-on.

Le mien est passé par là-bas il y a quelques années maintenant.

Ville superbe, cette vue est prise des toits de St Pierre, malheureusement il pleuvait...

A mes pieds la place St Pierre et le "chemin" qui y mène.

Les chemins sont multiples et tous les participants au projet de Ma' vont faire preuve, j'en suis sûre, d'originalité.
Si vous voulez prendre le chemin de chez Ma', c'est par ici.

http://manuelles.canalblog.com/

Passez un bon we ensoleillé;

Voir les commentaires

2016-09-21T18:45:59+02:00

Découverte (2).

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Je vous parlais de Brézé hier. Je vous embarque pour une petite promenade dans ce lieu très particulier puisque sa construction s'est étalée entre le XI ème et le XIX ème siècle, avec des destructions,des reconstructions successives.

Plusieurs dizaines d'hectares de vignoble l'entourent.

Le domaine compte au total 1850 hectares.

Il a été durant des siècles la propriété des Dreux-Brézé avant d'appartenir, suite à un mariage, à

la famille de Colbert, descendante du ministre de Louis XIV.

Voilà le château vu de l'entrée et de la cour intérieure, du classique rien que du classique... joli, élégant et en bon état.
Voilà le château vu de l'entrée et de la cour intérieure, du classique rien que du classique... joli, élégant et en bon état.
Voilà le château vu de l'entrée et de la cour intérieure, du classique rien que du classique... joli, élégant et en bon état.
Voilà le château vu de l'entrée et de la cour intérieure, du classique rien que du classique... joli, élégant et en bon état.
Voilà le château vu de l'entrée et de la cour intérieure, du classique rien que du classique... joli, élégant et en bon état.
Voilà le château vu de l'entrée et de la cour intérieure, du classique rien que du classique... joli, élégant et en bon état.

Voilà le château vu de l'entrée et de la cour intérieure, du classique rien que du classique... joli, élégant et en bon état.

Maintenant que vous savez tout, place à la visite.

La particularité de Brézé est d'être la plus importante forteresse souterraine d'Europe : il s'agit donc d'un château sous un château.

La majeure partie de la visite se passe sous terre où 1 km 500 de galeries nous attendent.

A priori il y aurait encore au moins 2 km 500 non explorés.

Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.
Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.

Ce château troglodyte s'étendait au fur et à mesure des besoins. Hommes et animaux y vivaient et y travaillaient. Ils vivaient ainsi à l'abri des attaques ennemies. Le tuffeau y était creusé et les pierres ainsi détachées étaient remontées à la surface par des chevaux attelés à des charrettes et servaient à construire les premiers bâtiments de surface.

Ces souterrains débouchaient dans des douves sèches impressionnantes de largeur et de profondeur, classées parmi les plus profondes d'Europe.

La protection était donc double et les murs étaient truffés de meurtrières.

Dans les murailles s'ouvrent aussi des salles de tailles respectables : boulangerie, salle des pressoirs, carrières, magnanerie, glacière...

Pas de chemin de ronde en hauteur mais au fond des douves profondes de 18 mètres.
Pas de chemin de ronde en hauteur mais au fond des douves profondes de 18 mètres.
Pas de chemin de ronde en hauteur mais au fond des douves profondes de 18 mètres.
Pas de chemin de ronde en hauteur mais au fond des douves profondes de 18 mètres.
Pas de chemin de ronde en hauteur mais au fond des douves profondes de 18 mètres.
Pas de chemin de ronde en hauteur mais au fond des douves profondes de 18 mètres.
Pas de chemin de ronde en hauteur mais au fond des douves profondes de 18 mètres.

Pas de chemin de ronde en hauteur mais au fond des douves profondes de 18 mètres.

Seule 2 ailes du château aérien se visitent. Peu de pièces sont ouvertes, une chambre, un bureau, la chambre Richelieu et la Grande Galerie... Photos interdites !

Notre "séjour" au château se termine par la visite de la fuye, autre nom du pigeonnier, qui indiquait, de par sa taille, l'importance du domaine.

Jugez vous-même, celui-ci pouvait accueillir jusqu'à 3000 pigeons ! chacun ayant son nichoir.

Les échelles fixées sur le mât central tournant permettaient de nettoyer les alvéoles
Les échelles fixées sur le mât central tournant permettaient de nettoyer les alvéoles
Les échelles fixées sur le mât central tournant permettaient de nettoyer les alvéoles

Les échelles fixées sur le mât central tournant permettaient de nettoyer les alvéoles

On s'étonne d'un bout à l'autre de la visite.

Des animations ont lieu au cours de l'année, entre autres un marché de Noël qui se tient dans les souterrains et allie artisanat et gastronomie, la journée se terminant par l'illumination du château... peut-être l'occasion d'une nouvelle escapade en fin d'année !

Nous n'en sommes pas là.

J'aurai sans doute le temps de vous faire partager d'autres découvertes avant décembre.

Belle soirée à vous et à bientôt.

Voir les commentaires

2016-09-20T12:25:50+02:00

Découverte (1).

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Cela ne vous aura pas échappé, ce week end était celui du patrimoine.

Nous avions donc prévu d'aller à la découverte de quelques lieux qui nous étaient inconnus quoique proches de la maison.

Dès vendredi soir nous étions à ce que l'on appelle un des plus beaux villages de France : Candes St Martin.

Le soleil n'était pas au rendez-vous et la sécheresse excessive de l'été a eu raison du fleurissement mais l'endroit reste superbe.

Le village vu du pont qui enjambe la Vienne, puis vue d'en haut la confluence entre Loire et Vienne, les bancs de sable sont nombreux.
Le village vu du pont qui enjambe la Vienne, puis vue d'en haut la confluence entre Loire et Vienne, les bancs de sable sont nombreux.
Le village vu du pont qui enjambe la Vienne, puis vue d'en haut la confluence entre Loire et Vienne, les bancs de sable sont nombreux.
Le village vu du pont qui enjambe la Vienne, puis vue d'en haut la confluence entre Loire et Vienne, les bancs de sable sont nombreux.

Le village vu du pont qui enjambe la Vienne, puis vue d'en haut la confluence entre Loire et Vienne, les bancs de sable sont nombreux.

De belles demeures et des murailles défensives encore présentes, un pont féodal...

Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).

Samedi, lever de soleil sur la Loire à Montsoreau.

Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).

Le château nous attend.

Pas de mobilier mais des expos d'art moderne, pas toujours accessibles aux Béotiens que nous sommes.

Belle bâtisse avec quelques particularités architecturales, telle la voûte en palmier de l'escalier à vis et la charpente de l'escalier médiéval.

Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).

Le 3 ème niveau nous invite à passer sous une charpente monumentale pour nous amener sur le chemin de ronde... vue assurée sur les alentours, la cour et les toits du château.

Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).

Nous quittons le château par ici...

Entre belles maisons et jolies ruelles.
Entre belles maisons et jolies ruelles.
Entre belles maisons et jolies ruelles.

Entre belles maisons et jolies ruelles.

Dans un mouchoir de poche, se situe l'abbaye de Fontevraud, notre coup de coeur du jour.

Tout y est beau, bien entretenu et restauré.

Située au centre du village, il s'agit d'une abbaye royale et de la plus grande cité monastique d'Europe.

La visite compte 2 circuits.

Le premier permet de découvrir le plus grand prieuré de l'Abbaye.

Le second est le circuit du chemin de ronde et des jardins.

Voici quelques vues de ce site exceptionnel.

L'entrée se fait par une porte cochère qui, fermée, ne nous laisserait pas supposer l'étendue des bâtiments et des jardins... environ 13 hectares.

La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.
La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.

La cour avant de découvrir l'église abbatiale et les bâtiments qui l'entourent.

Nous entrons... l'espace est immense et lumineux.

Au milieu les gisants des habitants des lieux, Aliénor d'Aquitaine, Henri II, Richard Coeur de Lion et Isabelle d'Angoulême.

Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).

Vient ensuite le cloître.

Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).

Le réfectoire qui pouvait accueillir jusqu'à 300 moniales.

Le balcon que vous voyez sur la 2 ème photo a été ajouté lorsque l'abbaye est devenue prison. Il permettait de mieux surveiller les prisonniers.

C'est un des rares vestiges conservés de la période carcérale.

Tout ce qui avait été construit à cette fin a disparu et les lieux ont été refaits à l'identique.

Découverte (1).
Découverte (1).

Ce que l'on nomme les cuisines romaines de l'Abbaye : l'architecture en est très particulière, le toit est en pierres pour éviter tout risque d'incendie, et les multiples clochetons sont autant de "cheminées".

A l'intérieur on pouvait entretenir en même temps huit feux et cet endroit servait de fumoir pour les poissons et les viandes.

Il accueille actuellement une exposition temporaire, d'où la présence de cet immense cône... 8 cônes au total pour symboliser les huit feux d'antan.
Il accueille actuellement une exposition temporaire, d'où la présence de cet immense cône... 8 cônes au total pour symboliser les huit feux d'antan.
Il accueille actuellement une exposition temporaire, d'où la présence de cet immense cône... 8 cônes au total pour symboliser les huit feux d'antan.
Il accueille actuellement une exposition temporaire, d'où la présence de cet immense cône... 8 cônes au total pour symboliser les huit feux d'antan.

Il accueille actuellement une exposition temporaire, d'où la présence de cet immense cône... 8 cônes au total pour symboliser les huit feux d'antan.

Autre expo temporaire, dans les souterrains : la crypte des effraies.

Un travail de fils tissés enroulés autour de pointes...

Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).

Un petit tour dans le monde l'origami avant de partir... architecture de papier

Le lieu, la chapelle St Benoît est superbe.

Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).
Découverte (1).

C'est là que se referme les portes de Fontevraud et se termine mon billet du jour.
Je vous donne rendez-vous demain pour la suite de ce week-end culturel avec la découverte du château de Brézé.

Passez une belle soirée.

Voir les commentaires

2016-09-17T04:51:19+02:00

Projet 52 - 37 - REFLETS

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Photo zen pour ce samedi n° 37 du projet de Ma'.

C'était tout début juillet au parc oriental de Maulévrier... pour plus de reflets ou d'effet zen garanti c'est ici

http://www.sylvie-creaetcompagnie.com/2016/07/zen-soyons-zen.html

ou encore ici plus récemment chez Nicole - Miss Gleni

http://missgleniandco.canalblog.com/archives/2016/09/08/34295136.html

http://missgleniandco.canalblog.com/archives/2016/09/09/34298569.html

Projet 52 - 37 - REFLETS

Vous pouvez bien sûr prolonger l'effet zenitude en allant voir d'autres reflets chez Ma'.

Cette fois c'est ici.

http://manuelles.canalblog.com/

Ensuite vous aurez tous les éléments nécessaires à un bon we que je vous souhaite riche en découvertes patrimoniales.

A bientôt.

Voir les commentaires

2016-09-16T10:23:39+02:00

Couture grand format.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Bon nombre d'heures de ces dernières semaines ont été consacrées à un projet de longue date.

J'attendais de trouver le tissu qui me plaisait avant de me lancer.

Tissu trouvé en juin, réalisation programmée à septembre...

Je vous en avais parlé fin août : il s'agissait de refaire les stores de la pièce de vie... c'est chose faite et je ne suis pas mécontente que ce soit enfin terminé pour me remettre à d'autres réalisations plus variées et moins encombrantes.

Quelques coups de fer à repasser et ce sera réellement terminé.

Pour l'instant ils se mettent en plis.

Couture grand format.
Couture grand format.

Et un gros plan sur le tissu grains de riz que j'ai déjà utilisé en cartonnage et que j'adore.

Couture grand format.

Maintenant que les fenêtres sont à nouveau habillées, je vais passer à un autre chantier, la re-peinture des portes... moins intéressant et qui risque de durer un peu plus longtemps...

Je vous souhaite un bon am et vous dis à demain.

Voir les commentaires

2016-09-13T05:08:22+02:00

Samedi à pied.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Nous en parlions depuis un certain temps.

Il nous fallait trouver le moment : c'est fait, samedi nous étions là...

Ouvrez bien les yeux...

Ouvrez bien les yeux...

Vous avez reconnu le Mont St Michel bien sûr.

Samedi 13h nous étions à pied d'oeuvre pour une traversée de la baie à partir de Vains-St Léonard.

Un peu de vent de un soleil voilé nous ont accompagnés mais pas de pluie...

Pas de commentaires - ou très peu - seulement quelques photos de notre équipée.

Départ dans les herbus avant d'attaquer les sédiments... bien noirs et bien gluants... mes pieds à la sortie de ce premier passage, la chaussette a remplacé les pansements de cet été...
Départ dans les herbus avant d'attaquer les sédiments... bien noirs et bien gluants... mes pieds à la sortie de ce premier passage, la chaussette a remplacé les pansements de cet été...
Départ dans les herbus avant d'attaquer les sédiments... bien noirs et bien gluants... mes pieds à la sortie de ce premier passage, la chaussette a remplacé les pansements de cet été...

Départ dans les herbus avant d'attaquer les sédiments... bien noirs et bien gluants... mes pieds à la sortie de ce premier passage, la chaussette a remplacé les pansements de cet été...

Nous continuons...

Partout d'autres groupes. face à nous le Mont se rapproche, notre guide traverse le Couesnon pour repérer les éventuels sables mouvants, puis c'est notre tour... A la sortie les pieds quelque peu rincés.
Partout d'autres groupes. face à nous le Mont se rapproche, notre guide traverse le Couesnon pour repérer les éventuels sables mouvants, puis c'est notre tour... A la sortie les pieds quelque peu rincés.
Partout d'autres groupes. face à nous le Mont se rapproche, notre guide traverse le Couesnon pour repérer les éventuels sables mouvants, puis c'est notre tour... A la sortie les pieds quelque peu rincés.
Partout d'autres groupes. face à nous le Mont se rapproche, notre guide traverse le Couesnon pour repérer les éventuels sables mouvants, puis c'est notre tour... A la sortie les pieds quelque peu rincés.
Partout d'autres groupes. face à nous le Mont se rapproche, notre guide traverse le Couesnon pour repérer les éventuels sables mouvants, puis c'est notre tour... A la sortie les pieds quelque peu rincés.
Partout d'autres groupes. face à nous le Mont se rapproche, notre guide traverse le Couesnon pour repérer les éventuels sables mouvants, puis c'est notre tour... A la sortie les pieds quelque peu rincés.

Partout d'autres groupes. face à nous le Mont se rapproche, notre guide traverse le Couesnon pour repérer les éventuels sables mouvants, puis c'est notre tour... A la sortie les pieds quelque peu rincés.

Peu à peu on s'approche. Tombelaine est bien visible, puis le Mont de plus en plus net.
Peu à peu on s'approche. Tombelaine est bien visible, puis le Mont de plus en plus net.
Peu à peu on s'approche. Tombelaine est bien visible, puis le Mont de plus en plus net.
Peu à peu on s'approche. Tombelaine est bien visible, puis le Mont de plus en plus net.

Peu à peu on s'approche. Tombelaine est bien visible, puis le Mont de plus en plus net.

Dernière traversée, un bras du Couesnon puis de plus en plus gros, le but est à portée de pied... vu d'un côté peu représenté sur les cartes postales.
Dernière traversée, un bras du Couesnon puis de plus en plus gros, le but est à portée de pied... vu d'un côté peu représenté sur les cartes postales.
Dernière traversée, un bras du Couesnon puis de plus en plus gros, le but est à portée de pied... vu d'un côté peu représenté sur les cartes postales.
Dernière traversée, un bras du Couesnon puis de plus en plus gros, le but est à portée de pied... vu d'un côté peu représenté sur les cartes postales.
Dernière traversée, un bras du Couesnon puis de plus en plus gros, le but est à portée de pied... vu d'un côté peu représenté sur les cartes postales.
Dernière traversée, un bras du Couesnon puis de plus en plus gros, le but est à portée de pied... vu d'un côté peu représenté sur les cartes postales.

Dernière traversée, un bras du Couesnon puis de plus en plus gros, le but est à portée de pied... vu d'un côté peu représenté sur les cartes postales.

Nous sommes arrivés.

Je vous quitte avec un pêle-mêle... intra muros

La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.
La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.

La cuisine de la Mère Poulard, là où l'on prépare la fameuse omelette, une vue sur la salle à manger, au mur les photos des célébrités qui ont fréquenté le lieu, puis maisons, rues et enseignes.

Quelques vues à partir des remparts;

Samedi à pied.
Samedi à pied.
Samedi à pied.
Samedi à pied.
Samedi à pied.

Avant de s'éloigner...

Samedi à pied.
Samedi à pied.

Je vous souhaite une belle semaine.

Voir les commentaires

2016-09-10T05:18:26+02:00

Projet 52 - 36 - RAYURES

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Sur ma table de travail, sur ma plaque de coupe, sur ma voiture, sur mes T.Shirts, et partout ailleurs on trouve des rayures...

C'est ailleurs que j'ai trouvé mes rayures pour illustrer cette 36 ème semaine du projet de Ma'.

Projet 52 - 36 - RAYURES

C'est à Bourgueil, le pays du bon vin, dans le parc du centre ville que j'ai trouvété, le we passé, ce jeu de rayures quelque peu originales.

Des rayures à qui mieux mieux, en veux-tu en voilà, c'est chez Ma' et c'est ici.

http://manuelles.canalblog.com

Passez un bon we.

Pour moi il sera bretonormand... je vous en dis plus la semaine prochaine.

Voir les commentaires

2016-09-03T05:58:26+02:00

Projet 52 - 35 - BOUTEILLE

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Cette semaine, pour la rentrée, Ma' nous gratifie d'un sujet facile : BOUTEILLE;

A priori il n'y a que l'embarras du choix. Il suffit d'aller faire un tour au garage, bouteilles d'eau plate ou pétillante, de jus de fruits, de vin, d'ouvrir le fridge, bouteilles aussi, le placard sous l'évier et ce sont huiles et vinaigres qui apparaissent.

Je suis allée directement dans le buffet bas où sont stockés les alcools car j'avais ma petite idée...

Un peu plus originale que ses consoeurs, elle a en plus un passé et, j'espère, un avenir.

Je l'ai toujours connue chez mes grands parents. A l'époque elle contenait de l'eau de vie.
Elle est actuellement vide mais est toujours présente.

Projet 52 - 35 - BOUTEILLE

Bien sûr, maintenant vous connaissez la chanson... pour découvrir d'autres interprétations du mot Bouteille, rendez vous chez Ma', c'est ici.

http://manuelles.canalblog.com/

Et passez un bon we.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog