Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

hit de mes recettes

2019-03-25T14:03:54+01:00

Recette suivante... salée !

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Je vous annonçais la semaine passée une série de recettes nouvelles piochées principalement chez Nicole, alias Miss Gleni...

Rappelez-vous, c'est ici http://missgleniandco.canalblog.com/

Voici donc la deuxième : plat principal. 

Une variante, Nicole a utilisé le "sot l'y laisse" et moi le tendron de veau ! Vide congélo oblige !

Pour le reste, je ne voulais pas accompagner le plat de riz et j'ai opté pour des carottes mijotées.

Intitulé : Tendrons de veau tomate basilic chorizo

Les ingrédients :

- 700 g de tendrons de veau, 1 cs d'huile d'olive et 10 g de beurre, 1 coeur de bouillon Maggi "jus de rôti"
- 10 belles tranches de chorizo, 1 oignon rouge, 2 carottes moyennes, sel et poivre
- 1 pot de sauce tomate/basilic (350 g)
 

Recette suivante... salée !


- Faire chauffer huile et beurre dans une sauteuse et faire dorer la viande.
- Ajouter le coeur de bouillon et 1 cs d'eau bouillante.
- Pendant ce temps éplucher et émincer l'oignon et détailler le chorizo en petits morceaux.
- Quand la viandes est dorée, la retirer de la sauteuse et la réserver.
- Dans la même sauteuse, faire revenir le chorizo puis ajouter l'oignon émincé.
- Saler et poivrer, mélanger en raclant bien le fond de la sauteuse.
- Ajouter les carottes finement émincées, puis la sauce tomate.
- Bien mélanger et laisser cuire un peu avant de remettre la viande.
- Bien enrober les morceaux de viande et laisser cuire environ 30 mn.

Comme j'ai préparé la veille et que j'ai rajouté les carottes, j'ai laissé cuire 20 mn et autant le lendemain avant de déguster... A vous d'ajuster. 
 

J'ai servi accompagné d'endives.

Recette suivante... salée !

Nous nous sommes régalés.

Ayant plus de tendrons de veau qu'il n'en fallait, j'avais doublé les proportions et ai congelé le reste pour une prochaine fois.

Trop tard pour bon appétit mais pas pour bon après-midi.

Voir les commentaires

2019-03-22T08:56:47+01:00

Première d'une série "recettes".

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Ces temps-ci moins de recettes chez moi... 

Rassurez-vous, nous mangeons quand même !

Voilà déjà quelques recettes proposées par Nicole, alias Miss Gleni, sur son blog, qui me plaisent bien et que je me promets de faire.

http://missgleniandco.canalblog.com/

 

Si tout va bien vous allez avoir droit à une série de 3 recettes salées ces jours prochains.

 

La première s'intitule Gâteau de courgettes.

Comme la fin de semaine se place sous le signe de l'amitié, le but n'est pas pour autant de passer tout son temps en cuisine, j'ai donc réalisé la partie la plus longue de la recette la veille.

 

Vous ferez abstraction du plat de cuisson, je n'ai pas osé démouler mais je pense qu'en attendant un tout petit peu cela aurait possible... et plus présentable !

Vous ferez abstraction du plat de cuisson, je n'ai pas osé démouler mais je pense qu'en attendant un tout petit peu cela aurait possible... et plus présentable !

Les ingrédients :

- 600 g d courgettes, 1 oignon rouge, 3 chipolatas aux herbes, 2 cs d'huile d'olive, 1/2 Kub épices et herbes orientales.( il s'agit là de ce que j'ai utilisé la veille. )

- 6 oeufs, 10 cl de crème fraîche, 50 g de feta, 70 g de râpé, 1 cs de basilic ciselé

- Couper les courgettes en dés.
- Eplucher et émincer l'oignon rouge.
- Faire revenir l'oignon dans une poêle huilée (2cs)
- Ajouter les chipolatas coupées en petits tronçons.
- Ajouter les courgettes et le Kub.
- Mélanger et laisser cuire quelques minutes puis réserver.

Tout ceci fait la veille pour moi.

 

Four préchauffé à 200°.

 

- Si la préparation légumes-viande a rendu un peu de jus, l'égoutter.
- Mélanger oeufs, crème, fromages et basilic.
- Assaisonner si nécessaire.
- Ajouter le mélange légumes-viande.
- Verser dans un moule et enfourner pour 25 à 30 mn.
- Servir chaud accompagné de salade.

Se tient bien et les ingrédients sont bien répartis car il y a peu de masse liquide.

Se tient bien et les ingrédients sont bien répartis car il y a peu de masse liquide.

 

Nous nous sommes régalés. 
Merci à Nicole de cette belle recette simple et gourmande.

Voir les commentaires

2019-02-20T13:20:29+01:00

La bûche de février.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Après Mandarine parue en janvier voici Pécan-Vanille.

Comme la précédente et comme la plupart des recettes de gâteaux que je réalise, j'aime bien le principe de ne quasiment rien avoir à faire le jour J.

La recette de cette bûche se décline en J-3, J-2, J-1 et J.

La bûche de février.

 

J-3 :  biscuit, ganache, sirop et chablon

Pour le biscuit il vous faut :

45 g de poudre d'amandes,
45 g de sucre glace,
25 g de jaune d'oeuf,
40 g d'oeuf
70 g de blanc d'oeuf
30 g de sucre en poudre
40 g de farine tamisée
60 g de noix de pécan hachées

 

Four préchauffé à 180° chaleur tournante.

 

- Mettre dans la cuve du robot poudre d'amandes, sucre glace, jaune et oeuf entieret fouetter 2 mn à vitesse maxi.
- Verser le mélange dans un saladier.
- Réaliser une meringue avec blancs et sucre en poudre.
- Ajouter au mélange amandes, la moitié de la farine et le tiers de la meringue.
- Bien mélanger avant d'ajouter délicatement le reste de farine et de meringue.
- Verser la pâte sur la plaque de cuisson silicone et étaler régulièrement.
- Enfourner pour 12 mn.
- Démouler avec précaution et laisser refroidir sur une grille.

 

Pour la ganache il vous faut :

125 g de crème fleurette entière
50 g de chocolat blanc
1 gousse de vanille
1 g de gélatine en poudre ou 1/2 feuille

- Réhydrater la gélatine : si poudre, 5 g d'eau froide
- Chauffer crème et vanille.
- A ébullition, ajouter la gélatine hors du feu et mélanger.
- Verser sur le chocolat, attendre 1 mn avant de mélanger au fouet.
- Fimer au contact et mettre au fridge.

 

Pour le sirop il vous faut :

100g d'eau et 50 g de sucre que vous portez à ébullition et que vous réservez.


Pour le chablon il vous faut :

50 g de chocolat blanc

- Couper dans le biscuit un rectangle de 24 x 9 cm.
- Faire fondre le chocolat au bain marie.
- Recouvrir le rectangle de chocolat au pinceau.
- Mettre au frais.

 

J-2 : ganache montée, imbibage, insert

- Mettre la ganache bien froide dans le bol du robot et la battre avec la feuille à vitesse moyenne jusqu'à épaississement.
- Pendant ce temps parer les bords du biscuit restant de façon à ce que le rectangle soit net.
- Imbiber (perso j'ai utiliser tout le sirop)
- Etaler la ganache sur le biscuit et rouler à l'aide du papier sulfurisé en serrant bien. J'ai placé mon insert au milieu du papier sulfurisé que j'ai replié en 2. En tenant les bords du papier l'un sur l'autre je me suis servi de ma plaque de cuisson pour repousser l'insert et le serrer au maximum.
- Filmer serré et mettre au congélateur pour au moins 2 heures.

 

 

J-1 :  pécan caramélisées, mousse caramel, montage, congélation

Pour les éclats de pécan caramélisées, il vous faut :

25 g d'eau
75 g de sucre
150 g de noix de pécan hachées

- Cuire eau et sucre à 110°.
- Hors du feu ajouter les éclats et mélanger à la spatule (le sirop doit devenir sablonneux).
- Remettre sur le feu à mi puissance jusqu'à ce que le mélange caramélise.
- Disposer les éclats sur du papier sulfurisé et laisser tiédir avant de séparer les éclats.

 

Pour la mousse caramel, il vous faut :

Base : 200 g de crème fleurette, 200 g de sucre, 2 g de fleur de sel, 15 g de gélatine

Appareil à bombe : 150 g de jaune d'oeufs, 150 g de sucre, 50 g d'eau

Crème montée : 375 g de crème fleurette

- Réhydrater la gélatine avec 75 g d'eau froide.
- Réaliser le caramel à sec : dès que le sucre commence à se dissoudre et à teinter légèrement, le fouetter.
- En même temps faire chauffer la crème.
- Quand le caramel est brun, hors du feu lui ajouter la crème peu à peu.
- Remettre sur le feu et donner un bouillon et arrêter la cuisson.µ
- Ajouter la gélatine et la fleur de sel et mélanger.
- Filmer au contact et laisser refroidir.
- Quand c'est froid, monter la crème et la réserver au frais.

 Confectionner l'appareil à bombe ( qui doit s'utiliser sitôt fait).
- Mettre les jaunes d'oeufs dans le bol du robot et battre jusqu'à ce qu'ils triplent de volume.
- Pendant ce temps réaliser le sirop et le cuire jusqu'à 115°.
- Arrêter la cuisson et attendre qu'il n'y ait plus de bulles.
- Verser alors en filet sur les oeufs sans cesser de battre.
- Fouetter jusqu'à refroidissement.
- Incorporer le tiers de la crème montée au caramel.
- Ajouter l'appareil à bombe à la maryse.
- Incorporer le reste de la crème.

 

Montage :

- Si vous utilisez un moule en silicone ne chemisez pas. 
- A l'aide d'une poche à douille répartir de la mousse dans le fond du moule et faire remonter à la spatule jusqu'en haut des bords.
- Réserver 50 g de pécan pour la déco.
- Parsemer le fond d'éclats de pécan et recouvrir d'1 cm de mousse.
- Sortir l'insert du congélateur, le recouper un peu si nécessaire et le poser sur la mousse.
- Parsemer de pécan et continuer de répartir la mousse.
- Taper le moule sur le plan de travail pour éviter les bulles d'air.
- Poser en fin le biscuit, chablon vers le haut.
- Appuyer un peu, filmer et congeler pour au moins 6 heures ( pour moi une nuit ).

Jour J : glaçage, réfrigération, déco

Pour le glaçage il vous faut :

315 g de chocolat lait, 115  g de chocolat noir, 275 g de crème fleurette, un peu de poudre d'or.

La quantité peut sembler importante, elle l'est mais pour glacer il faut avoir assez de matière. Il est possible récupérer le trop et de le congeler. 

- Faire fondre les chocolats au bain marie.
- Faire bouillir la crème.
- Sortir les chocolats du bain marie et ajouter la crème et bien mélanger.
- Laisser refroidir pour utiliser entre 35 et 40°.

- Sortir la bûche du congélateur, la poser sur une grille surplombant un verre avec une plaque dessou.
- Glacer en évitant les traces...
- Placer au fridge pour 6 heures.
- Au moment de servir Mélanger les éclats de pécan restants à la poudre d'or et les disposer à la surface de la bûche.

La bûche de février.

 

Une dernière photo en coupe mais prise après un certain temps à température ambiante... On voit quand même l'insert mais bof !

La bûche de février.

Il ne reste plus qu'à déguster...

Elle a fait son effet et a été appréciée par mes convives amateurs de caramel et chocolat.

Prochaine bûche en mars...

Je vous souhaite une belle journée.

Voir les commentaires

2019-01-30T08:19:00+01:00

La bûche de janvier

Publié par sylvie-creaetcompagnie

En voyant le titre vous avez sans doute compris que je vais essayer une bûche par mois... si tout va bien !

La faute à ma dernière acquisition de décembre.

Vu dans la vitrine d'une librairie du centre de Bayonne le matin en arrivant, feuilleté et acheté en fin d'après-midi avant de repartir... Livre paru chez Marabout.

Pourtant j'achète de moins en moins de livres de cuisine. Il faut donc rentabiliser et je me suis dit que ce serait bien de tester.

20 recettes dans ce livre bien illustré avec une première partie uniquement consacrée aux bases : pâtes et biscuits, crémeux, croustillants, glaçages et décors, montage.

Première bûche testée la semaine passée.

Elle a fait l'unanimité. Elle était un peu penchée mais je n'ai pas osé la déplacer de peur que... tans pis pour la photo ! et la coupe a fait le reste !

 

La bûche de janvier

 

Bûche MANDARINE 

Facile à réaliser et surtout peut se faire à l'avance et se congeler. Seul le glaçage doit se faire le jour J et il faut compter 6 heures au frais ensuite.

Je l'ai faite au week-end, l'ai congelée et sortie mercredi matin pour le glaçage, la dégustation étant pour le dessert du déjeuner.

Avec les proportions données cette bûche peut convenir pour 10 personnes ou 8 très gourmandes...

Commençons par la ganache montée.

Il vous faut : 115 g de crème fleurette, 1 gousse de vanille ou de la vanille en poudre,

                     50 g de chocolat blanc et 1 g de gélatine.

- Réhydrater la gélatine dans de l'eau bien froide (si vous utiliser de la gélatine en poudre, comptez 5 g d'eau pour 1 g de gélatine).
-  Faire chauffer la crème avec la vanille.
- A ébullition, retirer du feu et ajouter la gélatine.
- Bien mélanger et verser sur le chocolat.
- Attendre 1 mn puis fouetter, filmer au contact et réserver au frais jusqu'au lendemain.

 

Four préchauffé à 180° chaleur tournante.

Le biscuit pain d'épices

Il vous faut : 115 g de lait, 40 g de miel,75 g de beurre + 15 pour la déco,

150g de farine avec poudre levante incorporée, 90 g de cassonade, 6 g de mélange pour pain d'épices en poudre, 40 g d'oeuf.

-Tiédir miel, lait et beurre.
- Mélanger cassonade et épices.
- Verser sur le côté la moitié du mélange tiédi et incorporer peu à peu la farine.
- Ajouter le reste du mélange liquide et l'oeuf.
- Verser 40 g de cette pâte dans un mini moule ou emporte pièce : cela vous servira pour la déco.
- Verser la pâte restante dans un cadre haut d'environ 28 x 32.
- Enfourner pour 15 mn.
- Laisser refroidir dans le cadre.

 

 Passons à la mousse chocolat blanc.

Se compose d'une crème anglaise gélifiée et d'une crème montée assemblées.

Il vous faut 250 g de chocolat blanc
- Crème anglaise : 110 g de crème fleurette entière, 40 g de jaune d'oeufs, 15 g de sucre, 6 g de gélatine en poudre (ou 3 feuilles), vanille en poudre ou gousse grattée.
- Crème montée : 115 g de crème fleurette entière

- Réhydrater la gélatine avec de l'eau bien froide : 30 g d'eau pour 6 g de poudre.
- Blanchir oeufs et sucre.
- Mettre les 110 g de crème et la vanille dans une casserole et porter à ébullition.
- Verser alors la moitié de la crème sur le mélange oeufs-sucre et incorporer au fouet.
- Reverser dans la casserole et chauffer à feu moyen en remuant à la spatule et porter à 85°maximum.
- Faire fondre le chocolat au bain marie.
- Hors du feu incorporer la gélatine au fouet.
- Verser la crème chaude sur le chocolat fondu : le mélange doit être lisse.
- Laisser refroidir à température ambiante.

Rien ne presse, ne faites votre crème montée que lorsque la crème sera bien froide.

Pensez à mettre bol et fouet au congélateur pour qu'ils soient très froids, la crème aussi mais seulement 5 minutes avant de la monter.

- Quand vos 2 préparations seront délicatement mélangées, étaler sur le biscuit pain d'épices 300 g de mousse et mettre au congélateur au moins 30 minutes. Juste le temps de préparer la gelée de mandarine.


La gelée de mandarines.

Il vous faut : 300 g de jus de mandarines (acidulées de préférence), 30 g de sucre, 8 g de gélatine en poudre ou 4 feuilles.

- Réhydrater la gélatine avec 40 g d'eau pour la poudre.
- Presser les mandarines.
- Porter à frémissement 100 g de jus et le sucre.
- Hors du feu incorporer la gélatine au fouet, puis le reste du jus.
- Couler sur la mousse et remettre au congélateur 30 minutes au moins.
- Couler le reste de mousse et remettre au congélateur au moins 6 heures.
 

Pour ce qui est des préparations à faire à l'avance, il ne reste plus que le sablé qui sert de base à confectionner.

Le glaçage peut se faire le jour-même mais il peut aussi se faire la veille ou plusieurs jours à l'avance et se conserver dans une boîte hermétique au fridge. Il faudra alors le faire réchauffer.

Je vous explique cela plus loin.

 

Four préchauffé à 170° chaleur tournante.


Le sablé breton.

Il vous faut :  150 g de farine, 110 g de beurre demi-sel mou, 100 g de sucre en poudre, 45 g de jaune d'oeuf,le zeste d'une mandarine.

- Travailler beurre et sucre, incorporer jaune d'oeuf, zeste et farine.
- Etaler la pâte en un rectangle de 16 x 35.
- Réserver au moins 1 heure au congélateur.
-Enfourner pour 15 mn.
- Le couper au sortir du four en un rectangle de 14 sur 34 (perso je l'ai recoupé ensuite à la taille de la bûche)

- Reprendre la ganache et la monter, c'est à dire, la fouetter pour qu'elle épaississe.
- Reprendre le biscuit pain dépices recouvert de mousse et gelée.
- Le décadrer et le découper en 3 rectangles de 8 x 25 cm.
- En retourner un sur un papier sulfurisé et étaler côté biscuit la moitié de la ganache montée.
- Poser dessus le 2 ème rectangle, côté biscuit sur la ganache.
- Etaler le reste de la ganache et poser le dernier rectangle, biscuit sur ganache.
- Réserver une heure au congélateur( pour moi une nuit).

Réalisation du glaçage blanc.

Il vous faut : 120 g de lait, 50 g de sirop de glucose, 6 g de gélatine, 300 g de chocolat blanc, 30 g d'eau.

Vous aurez trop de glaçage mais c'est compliqué de faire moins. J'ai lu que l'on pouvait garder le reste au congélateur et le réutiliser plus tard...

Pour une question pratique je l'ai réalisé le soir et il a passé la nuit au fridge. Pour un dessert de déjeuner il est difficile d'attendre la descente à température du glaçage, sa pose et un passage au frais d'au moins 6 heures.

- Réhydrater la gélatine.
- Faire fondre le chocolat au bain marie.
- Verser eau et lait dans une casserole, ajouter le glucose et porter à ébullition.
- Retirer du feu et ajouter la gélatine en mélangeant au fouet.
- Retirer le chocolat du bain marie, verser le sirop dessus et mélanger.
- Ajouter éventuellement le colorant, mixer, attendre quelques minutes et mixer à nouveau 2 à 3 mn.
- Filmer au contact et laisser refroidir à température ambiante jusqu'à 35 à 40°, température d'utilisation.
- C'est à ce moment que je l'ai tranxvasé dans une boîte hermétique et mis au fridge jusqu'au lendemain matin.

 

La bûche de janvier

 

Le jour-même.

- Couper le sablé à la taille de la bûche ou laissez-le dépasser et posez-le sur le plat de service.
- Réchauffer le glaçage à 35-40°.
- Poser une grille sur un verre, le tout posé sur un plat suffisamment grand pour récupérer le trop de glaçage.
- Sortir la bûche du congélateur et la glacer.
- Napper rapidement et utiliser éventuellement une spatule pour éviter le surplus.
- Une fois le surplus égoutté, à l'aide de 2 spatules transférer la bûche sur le sablé.
- Mettre au frais pendant au moins 6 heures.

 

Pour la déco : 

Four préchauffé à 160°.
- Lever des suprêmes de mandarines.
- Couper le mini pain d'épices en lamelles que vous beurrerez et passerez au four pendant 15 minutes.
- Au sortir du four les déposer sur le rouleau à pâtisserie et les laisser froidir.
- Au moment de servir, poser les lamelles et un suprême de mandarine sur la bûche.

Contrairement à ce que l'on peut croire... elle ne penche pas du côté où elle va tomber ! C'est l'oeuvre du couteau !

Contrairement à ce que l'on peut croire... elle ne penche pas du côté où elle va tomber ! C'est l'oeuvre du couteau !

Je finis ce long billet par la photo du livre dont je parlais au début.

Prochain test en février.

La bûche de janvier

Bon am et restez au chaud.

Voir les commentaires

2019-01-14T07:38:00+01:00

Il n'est jamais trop tard !

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Je vous ai parlé la semaine passée de mes nouvelles recettes, testées pour Noël, et non accompagnées de photos.

Donc pas de petite entrée festive sympa, ni de tartinade au butternut, ni de gressins, ni garniture potimarron clémentine, ni raisins marrons et billes de potimarron pour accompagner le canard royal, nada, niente, nothing... en un mot, rien ! je vous en reparle dès que je les refais et les mets en boîte...

Seule rescapée la bûche et encore, pas de photo en coupe. Dommage car elle était belle ! vous l'aurez donc entière et un peu bof bof !

Il n'est jamais trop tard !

Même si la bûche n'est plus d'actualité, je pense que c'est un dessert qui peut se traiter sous la forme d'un gâteau classique.

Son nom, le Semifreddo, déniché dans la revue Spécial Fêtes de Saveurs.

Facile à faire, réalisation à l'avance, délicate au goût, elle a bien plu.

Comme vous pouvez le voir je l'ai servie " en cage ", un essai... d'ailleurs vous constaterez que vous voyez davantage la cage que la bûche !

 

Pour cette très très bonne bûche il vous faut :

50 g d'amandes entières non émondées et autant de noisettes.

60 g de sucre poudre

2 oeufs

100 g de pâte de praliné

100 g de crème de marron

30 g de sucre glace

30 cl de crème fleurette entière

des brisures de meringue

4 marrons glacés et 100 g de brisures

 

 

Commençons par le caramel.

- Préparer une plaque recouverte d'une feuille de papier cuisson.

- Verser le sucre poudre dans une casserole et chauffer de façon à obtenir un caramel doré;

- Ajouter amandes et noisettes et mélanger pour que le caramel les enrobe.

- Répartir le tout sur le papier cuisson et laisser refroidir.

 

 

Pour la bûche.

 Il vous faut 2 saladiers, un pour chaque jaune plus la cuve du robot pour les 2 blancs ensemble. 

- Mettre donc un jaune dans chaque saladier.

- Mélanger le premier avec la pâte de praliné.

- Mélanger le second avec la crème de marrons;

- Monter les blancs en neige assez ferme.

- Verser le sucre glace en pluie et fouetter encore pour obtenir de la neige ferme.

- Diviser en 2 et mélanger délicatement chaque moitié à chacune des préparations précédentes.

- Monter la crème en chantilly et la partager en 2.

- Ajouter chaque moitié à chacun des mélanges précédents délicatement.

 

Le montage.

- Concasser un peu amandes et noisettes caramélisées ainsi que la meringue.

- Verser la préparation aux marrons dans le moule.

- Répartir à la surface des brisures de marrons, meringue et noisettes-amandes.

- Verser dessus la préparation au praliné et égaliser la surface.

- Réserver au moins une nuit au congélateur mais cela peut être plus.

 

La déco.

- Sortir le Semifreddo 10 à 15 mn avant de le déguster.

- Le démouler et décorer avec brisures de meringue et noisettes-amandes et les  marrons glacés.

 

Il n'est jamais trop tard !

Je vous disais au début de cet article que cette recette pouvait être envisagée sous une autre forme et je serais assez tentée pour la tester en portion individuelle montée dans des cercles ou en grande verrine.

Peut-être en entendrez-vous à nouveau parler !

Il n'est jamais trop tard !

Voir les commentaires

2018-11-13T14:07:25+01:00

Légumes bien sympathiques.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Annoncée précédemment, voici une jolie recette proposée par Nicole alias Miss Gleni.

Vous savez que vous pouvez la retrouver ici et faire le plein de jolies choses.

http://missgleniandco.canalblog.com

Il s'agit d'un Mijoté de potimarron et autres légumes de saison.

Adopté chez nous, il a accompagné un poulet rôti.

La deuxième édition a été servie d'abord avec une côte de veau puis avec du jambon cru et, n'ayant plus de panais j'ai utilisé des carottes classiques et une jaune. J'y ai bien sûr perdu le petit goût anisé mais c'était très bon quand même.

Les ingrédients :

2 cs de beurre demi sel

1 oignon rouge

4 gousses d'ail

3 cc de curry

1cc de coriandre ( en poudre pour moi )

1/2 cc de poivre fraîchement moulu 

la moitié d'un beau potimarron

3 pommes de terre moyennes

1 beau panais

2 blancs de poireaux

1/2 l d'eau + 2 Kubor

1 cs raisins secs blonds

1 poignée de pistaches  torréfiées concassées

3 feuilles de laurier

quelques brins de persil pour la déco

 

Beaucoup d'ingrédients mais une recette facile à faire.

- Émincer l'oignon et éplucher l'ail.

- Faire fondre le beurre dans le wok, ajouter l'oignon et laisser rissoler 5 mn à feu vif.

- Ajouter l'ail écrasé et comme ti uer à cuire une minute avant de ajouter curry, coriandre et poivre. 

- Remuer et ajouter le potin marron en cubes et les pommes de terre en rondelles.

- Faire cuire 5 mn en remuant.

- Ajouter la moitié du bouillon bien chaud.

- Incorporer ensuite le panais épluché et coupé en désaccord,  le poireau en bâtonnets, les raisins, les pista hésité et le laurier.

- Bien mélanger et ajouter le reste du  bouillon.

- Couvrir et laisser réduire à feu moyen et à couvert pendant en iro  20 mn.

 

Les légumes doivent être bien tendres. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire et servir sans attendre.

Légumes bien sympathiques.

Bon frais fait et bon réchauffé, les légumes qu'il vous faut pour entrer dans la saison froide.

Bon appétit et à bientôt.

Voir les commentaires

2018-11-09T17:37:48+01:00

Kit Tarte Ring.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Ne soyez pas surpris de ce titre curieux qui n'est autre que le nom du dernier moule Silikomart que j'ai acheté.

Kit parce que  composé de deux parties : un "anneau" métallique perforé anti adhésif servant à accueillir la pâte à tarte et un "récipient" silicone en forme de goutte pour la garniture.

Le moule c'est bien mais encore faut-il trouver le gâteau qui va à l'intérieur.

Peu de choses sur le net, 2 recettes et j'ai privilégié celle à base de fruits trouvée  sur le blog Les pauses sucrées de Caro.

Kit Tarte Ring.

 

Il s'agit de la Tarte Ring aux fraises.

J'ai utilisé aussi des fruits rouges, la saison étant un peu avancée pour avoir des fraises goûteuses.

Pour le reste pas de modifications.

 

Les proportions sont adaptées au moule en question.

 Cette tarte convient pour 6 personnes à l'appétit sucré "normal".

Les "becs sucrés" trouveront sans doute qu'à 4 ce serait parfait.

Pour ce qui me concerne, je l'ai utilisée comme note sucrée à la fin d'un apéritif dînatoire.

Nous étions 6 adultes et 3 enfants.

 

Première étape : la mousse à la fraise ( VEILLE OU AVANT VEILLE )

- 135 g de purée de fraises

- 9 g de blanc d'oeuf

- 9 g de sucre

- 5,4 g de miel

- 3,6 g de glucose

- 22,7 g de gélatine reconstituée

- 121 g de crème fouettée

 

- Avec le fouet du batteur monter sucre,oeuf, glucose, miel jusqu'a obtenir la texture d'une meringue italienne.

- Monter une crème fouettée mousseuse.

- Faire chauffer la purée à 25° et ajouter la gélatine.

- Ajouter délicatement la meringue puis la crème fouettée.

- Verser aussitôt dans le moule Ring et surgeler.

 

Deuxième étape : la pâte sucrée vanille ( VEILLE )

- 100g de farine

- 60 g de beurre pommade

- 37 g de sucre glace

- 0,4 g de sel

- 12 g de poudre d'amande

-22 g d'oeuf entier

- 1 gousse de vanille 

 

- Mélanger au robot beurre, sucre et sel de façon à avoir une poudre homogène.

- Ajouter l'oeuf et mélanger.

- Ajouter les poudres tamisées et mélangez gérer sans trop.

- Filmer et réserver au frais 12heures.

- Étaler finement, foncer le moule, piquer le fond et remettre au frais le temps de faire chauffer le four à 160° chaleur tournante.

- Enfourner pour 15 mn et réserver.

 

 

Troisième étape : la crème d'amandes

30 g de  beurre pommade

30 g de sucre 

30 g d'oeuf

30 g de poudre d'amandes

 

- Avec le fouet du robot crémer beurre et sucre.

- Ajouter les oeufs et laisser monter le mélange.

- Ajouter la poudre d'amandes.

- Verser sur le fond précuit et enfourner pour 20 mn.

- Faire refroidir sur une grille.

 

Quatrième étape : smoothie fraise-basilic.

- 45 g de purée de fraise

- 6 g de jus de citron

- 1,5 g de sucre

- 0,6 g de pectine NH

- 4 g de gélatine reconstituée

- 30 g de fraises fraîches  ( remplacées par des fruits rouges )

- 2 feuilles de basilic ciselées.

 

- Dans une casserole faire chauffer purée et jus de citron à 40°.

- Ajouter le mélange genre sucre et pectine et porter à ébullition.

- Hors du feu ajouter gélatine, fraises et basilic.

- Donner un coup de mixer plongeant.

- Verser sur la crème d'amandes et réserver. 

 

 

 

Dernière étape : le glaçage.

Comme pour les gâteaux précédents j'utilise du glaçage neutre tout prêt que je colore.

Facile à préparer et facile à utiliser, je ne m'embête plus avec le glaçage miroir traditionnel... je suis tout bêtement ce qui est inscrit sur le pot : il s'utilise à froid et je dilue mon colorant en poudre dans quelques millilitres d'eau avant d'incorporer au glaçage.

- Démouler la mousse et la poser sur une grille elle-même posée sur un verre, le tout poser dans une grande assiette.

- Verser régulièrement le glaçage sur la mousse et laisser goutter tranquillement.

- Normalement vous obtenez quelque chose de parfaitement lisse et sans bulles. Il y en avait quelques unes chez moi mais le gâteau n'étant pas plat je n'ai pas voulu utiliser une spatule !

- Le laisser au fridge jusqu'au dernier moment.

 

Voici voilà ! et pour la déco c'est vous qui voyez !

J'ai finalement trouvé quelques fraises qui m'ont servi pour la déco mais la régularité n'était pas au rendez-vous. Déco faite juste avant de servir, j'avais un peu peur de l'humidité des fruits.

 

En ce qui me concerne j'ai fait le glaçage en début d'après midi pour le soir... la mousse doit avoir repris sa texture normale.

Kit Tarte Ring.
Kit Tarte Ring.
Kit Tarte Ring.
Kit Tarte Ring.

 

Frais et léger, pas trop sucré, se mange sans faim mais bien sûr quand même avec modération !

Voir les commentaires

2018-11-03T17:37:47+01:00

Petit déjeuner ou goûter... gâteau léger.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

 

Je sais que Patricia (elle se reconnaîtra !) attend la recette depuis dimanche dernier, alors la voici la voilà.

Cette recette vient de chez Nicole alias Miss Gleni, qui nous propose toujours des petites choses bien sympathiques à manger mais aussi à voir et à découvrir.

Retrouvez Nicole "chez elle"... http://missgleniandco.canalblog.com/

Intitulés Muffins matin léger, les muffins en question ont été dégustés lors d'une pause café.

A noter leur côté peu sucré qui peut dérouter un peu... surtout les enfants !

Vous pourrez retrouver la recette originale chez Nicole.

Pour ma part j'ai fait quelques ajouts...

Pour une douzaine de muffins il vous faut :

60 g de flocons d'avoine

40 g de semoule fine

1 bonne cc de vanille en poudre

1 sachet de levure chimique (7,5 g)

3 oeufs

400 g de fromage blanc

2 cs de cassonade

1 banane ( j'ai fait moitié avec banane moitié avec pomme )

12 carrés de chocolat noir (perso j'ai mis des pistoles

 

Four préchauffé à 180° chaleur tournante.

- Mélanger les ingrédients secs SAUF LE SUCRE dans un saladier.

- Battre les oeufs dans un autre récipient.

- Ajouter fromage blanc et sucre et bien mélanger.

- Ajouter le mélange sec et bien mélanger pour obtenir un mélange homogène.

- Répartir dans les moules.

- Enfoncer le carré de chocolat.

- Couper la banane en rondelles ( ou la pomme en petits quartiers ) et poser sur la pâte.

- Enfourner pour environ 25 minutes ( j'ai rajouter quelques minutes sous le gril )

- Servir froid.

Petit déjeuner ou goûter... gâteau léger.

Il était temps pour la photo !!!

Bon appétit et à bientôt avec la recette de dessert promise.

Voir les commentaires

2018-11-01T17:23:28+01:00

Recette familiale ou portion individuelle.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Je vous parlais avant hier d'une dernière recette salée servie à l'apéritif, en portion individuelle donc mais que vous pouvez parfaitement servir en plat unique avec une salade verte.

C'est ainsi que j'y ai goûté la première fois, réalisée par Elisabeth qui a toujours d'excellentes recettes dans ses fonds de tiroirs...

C'est la plat qu'elle nous avait concocté lors de notre dernière journée cartonnage à Rennes.

 

Il s'agit d'un Crumble de potimarron au magret de canard fumé.

Recette pour 6 mangeurs moyens ou 4 gros mangeurs.

il vous faut :

800 g de potimarron

3 pommes de terre

1 Kubor

1 gousse d'ail

sel poivre muscade

3 échalotes

1 plaque de tranches de magret de canard fumé

100 g de comté

Pour le crumble :

80 g de parmesan 

60 g de chavroux

80 g de beurre

60 g de farine

60 g de flocons d'avoine

graines de courges et, pour ma part, graines de lin

 

- Eplucher et couper en gros dés potimarron et pommes de terre.

- Faire cuire dans le bouillon pendant 15 à 20 mn à compter de l'ébullition.

- Egoutter et écraser. 

- Ajouter sel, poivre, muscade et ail écrasé et... une grosse noisette de beurre (ou pas).  Bien mélanger. 

- Faire revenir les échalotes finement ciselées à la poêle dans un peu de matière grasse.

 

Préchauffer le four à 200°.

 

- Préparer le crumble.

- Mélanger les 5 ingrédients qui le composent.

- Répartir la purée de légumes dans les récipients choisis.

- Répartir les échalotes à la surface.

- Disposer  les lamelles de comté puis les tranches de magret.

- Emietter le crumble à la surface.

- Répartir les graines sur le dessus.

- Enfourner pour 30 minutes.
 

 

Voici les miens en petits plats.

Recette familiale ou portion individuelle.

 

Voilà une recette qui a fait l'unanimité et qui va, je pense, être à l'honneur plus d'une fois cet hiver.

Je vous laisse et vous dis à bientôt.

Passez une bonne soirée au chaud...

Voir les commentaires

2018-10-30T12:03:18+01:00

Quichettes et autres amuse-bouche.

Publié par sylvie-creaetcompagnie

Une semaine et demie que toutes ces petites choses ont été faites pour un apéritif sans chichis avec nos nouveaux voisins.

Vous ne verrez pas tout car j'ai oublié de prendre quelques photos, mais voilà au moins quelques idées.

 

 

Dans un premier temps pas de préparation puisqu'il s'agit de Pickles de courgette préparés cet été.

Goûtés à un apéritif chez une amie qui a bien voulu me donner sa recette. Merci Brigitte.

Pickles donc.
 

Il vous faut :

2 kg de courgettes

2 cc de poivre en grains

4 cs de curry

1/2 l d'eau

3 gros oignons

150 g de sel

1/2 l de vinaigre blanc ou de cidre (j'ai utilisé le blanc)

350 g de sucre

 

La recette se fait sur 4 jours et il faut attendre au moins 15 jours avant de déguster... 

Pour ce week end c'est trop tard ! 

 

JOUR 1 :

- Couper les courgettes lavées et épépinées en dés d'environ 2 à 3 cm.

- Couper l'oignon en rondelles fines.

- Mettre les 2 dans un saladier et ajouter le sel pour faire dégorger.

- Couvrir et mettre au frais 24 h.

 

JOUR 2 :

- Bien rincer le mélange courgettes-oignons et égoutter.

- Préparer un sirop avec vinaigre, eau, sucre, curry et poivre.

- Porter à ébullition puis verser sur les courgettes.

- Laisser refroidir, couvrir et laisser au frais une nuit.

 

JOUR 3 :

- Egoutter les courgettes en récupérant le sirop.
- Porter à ébullition et verser sur les courgettes.

- Laisser refroidir, couvrir et laisser reposer 24 h au frais.

 

JOUR 4 :

- Préparer des pots avec couvercles.

- Porter le contenu du saladier à ébullition quelques minutes pour stériliser.

- Verser dans les pots, fermer et retourner les pots.

Les voici en bocal... ça aide d'avoir des réserves quand on oublie la photo !!!

Les voici en bocal... ça aide d'avoir des réserves quand on oublie la photo !!!

 

Après cette première recette, voici des Croque-quiches aux crevettes.

Réalisées avec un moule à empreintes.

Pour 30 croque-quiches :

15 cl de crème liquide

2 oeufs

du pain de mie sans croûte (tranches fines)

poivre, curry, peu de sel

100 g de crevettes grises

persil ciselé

 

 

 

Four préchauffé à 180° chaleur tournante.

- Mélanger crème, oeufs, curry, poivre et sel.

- Déposer les crevettes dans les empreintes.

- Verser la préparation dessus.

- A l'aide d'une coquetier détailler vos tranches de pain de mie et placer chaque rond sur la préparation, le pain doit s'imbiber.

- Faire cuire pendant environ 8 à 10 mn.

Quichettes et autres amuse-bouche.
Quichettes et autres amuse-bouche.

 

Simple très simple, idem pour les mini-quiches qui suivent.

 

Four préchauffé à 200°.

 

Pour 30 pièces :

1 pâte brisée

20 cl de crème fraîche

1 paquet de lardons allumettes

râpé

peu de sel et poivre

 

- Découper la pâte en utilisant un emporte pièces adapté à vos empreintes.

- Fonce les empreintes.

- Mettre dans chaque empreinte quelques allumettes crues.

Ajouter le mélanger crème, sel et poivre.

Un soupçon de râpé et au four pour environ 15 mn selon la cuisson de votre pâte.

Quichettes et autres amuse-bouche.

 

Voilà donc 3 des recettes que j'ai servies.

Les 2 autres seront pour un futur apéritif avec photos à l'appui.

A venir aussi une recette d'Elisabeth... je ne vous dis que ça !

et le dessert... une nouveauté.

A bientôt.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog